page hit counter
Dernière nouvelles

Hydratation : le pilier de la réussite lors d’une course à pied

Femme+sport

L’eau représente environ 70% de notre organisme. Or, c’est également l’élément que l’on perd le plus durant une course à pied pour débutant. Il va de soi, que vous devez donc trouver un moyen pour compenser les pertes considérables durant et même après la distance de marathon. Pour information, un coureur perd près de 0,5 à 1 litre d’eau durant une heure de footing et même à une allure très lente. Durant une course à pied trail, le participant débutant de course à pied dépense donc dans les 2,5 litres d’eau. S’hydrater avant, durant et après la course est donc une obligation. Mais pas n’importe comment.

Boire une quantité d’eau suffisante

Selon les recherches un jeune adulte perd dans les environs de 2,5 litres d’eau en une journée. L’objectif à atteindre pour débuter la course à pied dans les meilleures conditions serait donc de compenser les pertes pour garder un bon apport hydrique. Normalement, 1 litre d’eau provient de votre alimentation journalière. Il ne reste donc plus qu’à boire un litre et demi pour avoir un bon équilibre. Et si la température est élevée durant votre course running, il est indispensable d’augmenter également vos besoins en matière d’eau.

Ne pas attendre d’avoir soif avant de boire

La sensation de soif est déjà un signe tardif. Il n’est donc pas judicieux de se fier à cet indicateur si vous voulez connaitre votre état d’hydratation. Généralement, cette sensation n’apparait que lorsque le coureur est déjà dans un état de déshydratation d’au moins 1% du poids de son corps. Le mieux est donc d’apporter à votre organisme plus d’eau qu’elle n’en réclame. D’ailleurs, vous devrez comprendre que les pertes d’eau influencent directement sur vos performances lors d’un évènement sportif.

Reconnaitre les signes de la déshydratation

Si vous buvez régulièrement et suffisamment, il n’y a aucune chance d’être déshydraté. Toutefois, pour éviter le pire, il serait plus intelligent de votre part de reconnaitre au préalable les premiers signes d’une déshydratation :

  • La sensation de soif constante
  • La fréquence cardiaque qui s’élève
  • La tension artérielle qui baisse
  • La chute de la performance durant la course
  • La fatigue et la lassitude, qui sont des signes de déshydratation modérée
  • Les jambes lourdes, les douleurs musculaires, qui sont des signes de déshydratation sévère

Prudence donc dès que vous constatez l’un de ces signes, car cela signifie que vous devez rapidement vous arrêter, car votre organisme n’est plus apte à combler les pertes d’eau.

Afficher
Cacher