page hit counter
Dernière nouvelles

Neuf jours fériés en semaine : problème ou opportunités économiques ?

Le calendrier 2017 avec jours fériés réserve plein de surprises dont la plus édifiante reste le fait d’avoir 9 jours de fête en pleine semaine. Pour certains, il s’agit d’une véritable aubaine, mais pour d’autres, c’est une situation désolante, car cela laisse la place à plusieurs ponts. Ce qui risque de ne pas être bénéfique pour l’activité professionnelle. Pour les salariés par exemple, 2017 peut être considérée comme une véritable année pour eux. Pour les patrons, c’est moins productivité et ceci va sans doute provoquer des grimaces.

L’archétype du casse-tête de la logistique

Selon plusieurs professionnels, notamment ceux évoluant dans le secteur des PME, ce calendrier risque de ne pas plaire du tout. Par exemple, une marchandise qui est confiée le 24 mai ne pourra être livrée que le 29. Il faut le dire : une journée férié fait disparaitre jusqu’à 30% du chiffre d’affaires, soit une baisse pouvant aller jusqu’à 6 ou 7%. On comprend mieux alors pourquoi les chefs d’entreprises ne sont pas tout à fait ravis de cette nouvelle année. Pour le secteur du transport, beaucoup de clients risquent d’en profiter pour faire le pont au moment où les camions sont sur route. L’une des solutions possibles pendant ces jours, c’est tout simplement de réduire la flotte de véhicule sur les routes.

Un apport sur le tourisme et l’hôtellerie

S’il y a un secteur qui va sans doute profiter de ces nombreux ponts, c’est sans doute celui de l’hôtellerie. En effet, il y aura plusieurs week-ends prolongés et ce sont de réelles occasions de s’évader pour s’offrir un week-end en famille ou entre amis dans un hôtel. Toutefois, il faut dire que ce n’est qu’a posteriori que les acteurs du tourisme pourront mesurer pleinement l’effet des jours fériés, notamment grâce aux chiffres qui seront publiés par l’observatoire de l’hôtellerie.

Pour le commerce, la météo va jouer un rôle important

Pour que l’on puisse vraiment parler de profits concernant le commerce, il va falloir que la météo soit au rendez-vous du calendrier 2017 avec jours fériés (voir www.calendrier-2017). Ce qui est un scénario très difficile à prévoir. Par exemple, le secteur de la restauration peut sérieusement prendre en coup si la météo n’est pas au rendez-vous durant les ponts. Un beau temps pourrait aussi, et surtout, bénéficier aux boutiques d’habillement. Vient enfin le secteur des loisirs, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs et qui pourraient profiter d’un afflux de clientèle, selon les caprices des cieux.

Afficher
Cacher