page hit counter
Dernière nouvelles

Régime social des indépendants : Emmanuel Macron se range finalement à la vision mortifère de la technocratie française

Depuis 2015, Emmanuel Macron est sans doute le seul homme politique à proposer de fondre le régime social des indépendants dans le régime général de la sécurité sociale. Il s’agit d’une idée folle, mais qui compte un certain nombre d’adeptes dans la classe politique. Pleinement engagée dans la course à la présidentielle, il est temps qu’il y revienne avec plus de convictions.

La fusion du RSI et du régime général va poser problème

C’est un principe assez difficile à comprendre, mais tout laisse croire que la fusion entre le RSI et le régime général va poser un problème d’ordre juridique. Par nature, la sécurité sociale est un dispositif qui est conçu par les salariés et surtout financé de manière conjointe par les salariés et leurs employeurs. D’ailleurs, c’est ce que prévoir l’OIT.

Cependant, intégrer les employeurs eux-mêmes dans un système pose toujours problème. En effet, on voit mal comment on va réussir à faire un calcul rsi de la juste contribution de l’employeur en ce qui concerne sa propre protection. Il faut le dire : la sécurité sociale est un système de solidarité et la cotisation reste indépendante du risque.

L’assimilation des entrepreneurs aux salariés est un suicide

Autre problème relatif à la mise en œuvre de cette volonté, c’est l’absorption des entrepreneurs par le régime des salariés. En effet, c’est un fait qui risque de décourager les premiers et va surtout constituer un nouvel impôt au bénéfice des seconds d’après le calcul rsi. En effet, il est prouvé que les entrepreneurs sont moins malades et partent moins à la retraite que les salariés. Dès lors, une intégration des entrepreneurs dans le régime général va entraîner une augmentation assez brutale et injustifiée de leurs cotisations. Ce qui va contribuer à les décourager.

Les entrepreneurs sont sur la même ligne que Macron

Au fond, les entrepreneurs demandent tout simplement qu’on leur laisse en paix. Ils réclament aussi qu’on leur laisse choisir leur protection sociale sur une base individuelle. Dans son discours de Montpellier en 2016, Emmanuel Macron avait laissé entendre que le système de protection sociale devrait désormais se fonder sur l’individu. Ce qui avait reçu l’approbation de la plupart des entrepreneurs, car cela coïncidait avec leurs attentes. Toutefois, attendons de voir ce que la suite donnera. En effet, après les élections présidentielles, on en saura plus la possible évolution du régime social des indépendants.

Afficher
Cacher