page hit counter
Dernière nouvelles

Zoom sur le métier de technicien de laboratoire

Le technicien de laboratoire médical est un professionnel qui assiste un ingénieur en recherches et développement. Il réalise aussi des tests de contrôle. Travaillant en hôpital ou en libéral, ses analyses permettent d’établir un diagnostic. Zoom sur un métier pas comme les autres.

Quelle formation ?

C’est dans les années 30 que les premières écoles de formation dans les métiers de technicien de laboratoire ont été créées. Au fil des années, plusieurs écoles et établissements préparent au diplôme de technicien de laboratoire médical, dont l’Ecole Nationale de Chimie Physique et Biologie ainsi que de nombreux lycées. Il faut toutefois que certains établissements proposent l’obtention d’un diplôme de technicien sous forme d’apprentissage.

La formation initiale, qui prend en compte l’utilisation des matériels Noroit, peut être complétée par le certificat d’aptitude aux prélèvements sanguins qui est délivré par l’ARS, mais après validation d’un examen théorique. Il est surtout possible de se spécialiser en tant que technicien de laboratoire biohygièniste qui valide une année de formation supplémentaire après obtention du diplôme.

Par ailleurs, le diplôme universitaire de recherche clinique permet d’accéder au titre de technicien en recherche clinique. De nombreuses licences professionnelles permettent enfin d’accéder à ce métier. À ce jour, environ 16 diplômes permettent globalement d’exercer le métier de technicien de laboratoire.

Quelles sont les activités et missions d’un technicien de laboratoire ?

Le technicien de laboratoire travaille essentiellement dans les laboratoires pharmaceutiques avec du matériel Noroit (lire l’article sur nantesmetropole.fr). Il peut aussi évoluer dans les laboratoires cosmétiques, de biologie médicale, dans les entreprises agroalimentaires ou encore dans les centres de recherche et les services de préfecture de police. Son rôle est de participer à la réalisation des examens de biologie médicale ou d’examen d’anatomie sous la supervision d’un biologiste médical ou d’un médecin spécialisé. Il doit aussi se charger de la maintenance des appareils robots et analyseurs tout en participant à la mise au point de dosages sur ces mêmes équipements.

Le guide de l’assurance qualité

Depuis 1994, toutes les personnes qui travaillent dans ou pour un laboratoire de biologie médical sont soumises à l’application du Guide de bonne exécution des analyses biomédicales et une conformité avec la norme ISO EN 15189. Les règles et les recommandations contenues dans ce guide permettent surtout une meilleure maîtrise du processus d’analyse des échantillons. Ce qui influe largement sur la précision des résultats. L’assurance qualité concerne toutes les étapes du processus de l’examen de biologie médicale, du prélèvement au résultat en passant par l’utilisation du matériel Noroit.

Afficher
Cacher