page hit counter

À Montgeron, finis les portails en PVC et les bambous dans les jardins

La ville de Montgeron souhaite décidément apporter plus d’harmonie dans les rues et surtout éviter que des portails pleins et ajoutés soient cotés à côté. Un « manque de style » à laquelle la ville aimerait remédier en interdisant les portails en PVC et les bambous dans les jardins.

Fini les décorations trop voyantes

Le PVC et le bambou sont considérés comme des décorations un peu trop voyantes qui ne favorisaient pas une harmonie d’ensemble. La ville de Montgeron a récemment entamé une transformation esthétique avec un nouveau PLU. Le conseil municipal a voté le plan local d’urbanisme qui était en suspens depuis 2015 à cause de l’avis défavorable de la préfecture de l’Essonne.

A voir aussi : Investir en Alsace : quel est le prix du m² ?

Pour mettre en œuvre, voire « imposer » ce nouveau plan dont l’objectif est de conserver l’esprit « village » de la ville et de limiter la taille des immeubles à 12 m, la municipalité a été obligée d’organiser un référendum au moins de septembre 2016. Les votants ont finalement opté pour la révision du PLU ainsi que les différentes recommandations qui vont avec. À noter que ces recommandations avaient pour objectif d’éviter de trouver un portail design plein à côté d’un portail ajouré.

Les nouvelles recommandations déconseillent surtout les murs en imitation de pierre surmontés de parties ajourées en PVC. Les treillis soudés ainsi que les clôtures en plastique sont aussi interdits. En revanche, elles préconisent les moellons et les meulières. Par ailleurs, les autres types de surcharges décoratives sont vus d’un mauvais œil de même que les volets roulants dotés de coffrets à l’extérieur.

A lire aussi : 4 avantages d'avoir un multicuiseur chez soi

Ces nouvelles règles ne vont pas s’appliquer aux constructions existantes

Si l’on se réfère au cahier de recommandations, les arbres, les arbustes et les haies sont aussi contrôlés. En effet, les arbres qui dépassent sur la voie publique sont interdits. Il y a aussi une liste d’arbres dits « invasifs » qui sont interdits. Pour le bambou, il s’agit d’une espèce dont les racines soulèvent le goudron et dégradent les trottoirs.

Toutefois, les nouvelles règles qui seront adoptées ne vont pas concerner les anciennes constructions, notamment au niveau du portail design, sauf en ce qui concerne les plantations. Ce sont tout simplement des recommandations qui vont servir à la prise en compte de l’environnement dans chaque projet de construction. Après tout cela, la municipalité se chargera d’étudier les demandes au cas par cas afin d’ajuster les projets de chacun.