page hit counter
Dernière nouvelles

Bouches-du-Rhône : collision entre un véhicule et un train

C’est aux alentours de 10 heures dans la journée du 07 février qu’un train a percuté violemment une voiture à Venelles, sur la ligne Marseille-Gap. Une femme de 80 ans est morte sur le coup. Un accident assez rocambolesque si l’on sait que les cas de collision entre les trains et les voitures sont assez rare en France. Manque de vigilance de la part de la victime ou simple ou défaut technique de la part du train ? La première hypothèse est la plus plausible. Quoi qu’il en soit, les pompiers n’ont pu que constater le décès de la vieille dame .

Du flou dans l’histoire

Selon le rapport de la Police et l’avis de plusieurs témoins, la voiture de la dame de 80 ans se trouvait sur la voie du passage à niveau, à la hauteur des Logissons. Le conducteur du train n’a rien pu faire pour éviter le drame. Très choqué, il a été pris en charge par les services de secours. Aucun blessé n’a été enregistré concernant les passagers, nécessitant de trouver un médecin dans les Bouches-du-Rhône. D’ailleurs, 3 ambulances, un fourgon d’intervention et le smur ont participé à l’intervention qui a duré environ 2 heures et la voiture était méconnaissable. Si l’on sait, par ailleurs, que l’accident s’est produit sur une ligne unique SNCF, et ceci a quelque peu entravé les départs et les retours week-end. Le trafic a toutefois repris son cours normal en fin de journée.

L’enquête suit son cours

Même si les faits sont assez révélateurs, il est difficile de déterminer la responsabilité d’une partie ou d’une autre. Tout ce que l’on peut croire, c’est que l’enquête va porter sur les circonstances de l’accident. Il se pourrait que la dame ait subi un malaise en conduisant sa voiture ou ait calé sur la chaussée. Il est aussi possible qu’elle ait réellement perdu le contrôle de sa voiture en traversant le passage à niveau. Par ailleurs, même si l’hypothèse du suicide est peu envisageable, les enquêteurs ne vont pas l’écarter pour autant. Il se pourrait en effet qu’elle ait volontairement laissé sa voiture sur le passage à niveau.

Comment comprendre les accidents de train ?

Lorsqu’une voiture se retrouve piégée sur le passage à niveau alors que le train approche, le plus souvent, l’irréparable arrive. En effet, le chauffeur du train n’a pas le temps d’utiliser les freins à temps. Du coup, la collision devient inévitable, surtout si le train roule à une vitesse assez importante. Si l’on sait que les trains en France roulent à une vitesse maximum de 160 km/h, celle-ci est considérablement réduite à l’approche des passages à niveau. Dans ce genre d’accidents, l’élément déterminateur reste la proximité entre le train et le véhicule.

Afficher
Cacher