page hit counter
Dernière nouvelles

Comment devenir biologiste ?

L’étude de la vie, comme l’indique le terme “biologie”, est centrée sur l’observation de tout ce qui touche à l’environnement. Zoologie, botanique… La faune et la flore (et leur santé !) sont au cœur des études de biologie et de sciences. Vous souhaitez approfondir vos connaissances et faire de la recherche en biologie ? Comment devenir biologiste ? Découvrez ici les réponses à vos questions sur le métier de biologiste.

Qu’est-ce qu’un biologiste ?

Le biologiste est un chercheur dont le sujet de recherche de prédilection est la biologie. Il appartient au domaine professionnel des sciences et, à ce titre, est reconnu comme chercheur scientifique.

Un biologiste s’intéresse à un domaine en particulier dans le domaine des sciences de la vie. Il peut décider de creuser sa passion en étudiant les animaux (zoologie) ou les plantes, les arbres (botanique, ou encore la biologie marine. Ces spécialités sont très nombreuses ; quel que soit son centre d’études et de recherche, le biologiste met sa recherche en biologie en lien avec des problématiques liées à l’environnement.

En participant activement à la recherche en sciences, le biologiste développe le progrès scientifique. Le biologiste travaille souvent en laboratoire, en collaboration avec une équipe constituée d’autres professionnels des sciences.

Les missions du biologiste

Quelles sont les missions concrètes d’un biologiste au quotidien ? Biologiste est l’un des métiers de sciences les plus complets en la matière. Le biologiste apprend de par son métier à comprendre les sciences du vivant, autrement dit la biologie.

Tout organisme vivant peut attirer sa curiosité scientifique et devenir un objet de recherche. Dans le but d’effectuer des prélèvements et des analyses, le biologiste peut être amené à se déplacer dans des endroits qui l’intéressent particulièrement. La richesse d’un écosystème ou au contraire, sa pauvreté, peuvent être des sujets de recherche.

La recherche en biologie

Le biologiste est passionné de recherche. Pour devenir biologiste, on s’engage dans un parcours d’études longues et qualifiantes, allant souvent jusqu’au doctorat de biologie avec certaines spécialisations.

En comprenant le fonctionnement et la capacité d’évolution de tel ou tel organisme vivant, le biologiste tire des conclusions avancées et peut être amené à imaginer comment utiliser les atouts liés à ses découvertes en biologie.

Quelles applications au métier de biologiste ?

La question est importante : à quoi servent concrètement le biologiste et la biologie ? Vous vous en doutez, le biologiste ne sert pas qu’à admirer la biologie terrestre ou marine. Son travail de recherche peut avoir diverses applications.

Il fait avancer la science et les sciences au sens large, en effectuant par exemple du travail de laboratoire et de recherche poussé, notamment en biologie moléculaire. À ce niveau-là, le biologiste chercher comment extraire, utiliser ou reproduire certaines propriétés observées sur le vivant, faune, flore ou organisme à l’état moléculaire.

Ainsi, le biologiste est amené à travailler pour l’industrie pharmaceutique, à l’élaboration de médicaments, etc. Il peut chercher des moyens novateurs pour lutter contre telle ou telle maladie grâce aux sciences et à la nature.

Enfin, un biologiste est passionnée. Qui dit passion pour la recherche dit aussi passion pour la transmission. Un biologiste chercheur est bien souvent enseignant en université. Il peut aussi encadrer des projets de recherche, être directeur de recherche, de mémoire, de thèse en doctorat, etc.

La spécialisation du biologiste

Tout biologiste se doit de se spécialiser : la biologie est un domaine de recherche bien trop vaste pour être étudié en profondeur dans sa globalité. Le but du biologiste en se spécialisant reste le même : faire avancer la recherche en biologie. Que ce soit en biologie terrestre, végétale, marine, animale ou toute autre spécialisation, le travail du biologiste trouve ses applications concrètes.

Un biologiste ne travaille pas seul. La recherche s’effectue souvent en groupe afin de profiter de l’émulation d’une équipe et de l’esprit scientifique et curieux de chacun. Le travail d’équipe est d’ailleurs l’une des caractéristiques du travail du chercheur biologiste.

Grâce à sa spécialisation en biologie, des publications pointues dans des revues scientifiques sont envisageables lors de découvertes dans le domaine étudié. Ainsi, la communauté scientifique bénéficie du travail de chacun et peut échanger sur divers sujets en commun.

Biologiste : compétences, études et débouchés

Devenir biologiste est un métier passion qui exige certaines compétences et de nombreuses qualités. La patience en est une !

Les qualités et compétences attendues

Pour être à l’aise dans le métier de biologiste, il est important d’avoir l’esprit de synthèse, des capacités rédactionnelles, un bon relationnel humain en équipe, un esprit analytique, la passion de la biologie et du raisonnement scientifique. Il faut savoir suivre un protocole bien défini et savoir utiliser avec une certaine méthodologie tous les outils de recherche proposés aux scientifiques.

Les études de biologie

Les années d’étude en sciences et en biologie forment en général à cette manière de faire et d’être. Un futur biologiste se lance dans des années d’études en passant par la Licence, le Master, le Doctorat. Votre intellect vous différenciera, ainsi que votre curiosité insatiable pour la biologie.

Spécialisez-vous et trouvez votre métier après un Bac + 5 ou + 8 selon vos envies. Privilégiez des licences en biologie ou en chimie pour devenir biologiste. Ensuite, la biologie cellulaire ou moléculaire peuvent vous passionner en master. Vous pouvez aussi opter pour un master génétique ou génomique.

La pharmacologie peut aussi être votre spécialité, ou alors la biologie végétale ou animale.

Quels débouchés pour un biologiste

Bien souvent, le biologiste travaille en laboratoire. Ceci n’est toutefois pas une exclusivité ou une généralité. Les années de recherche effectuées et vos spécialisations vous guident vers des débouchés en vous ouvrant continuellement des portes. Enseignement en université, chargé de laboratoire dans l’industrie, responsable de recherches… Le salaire d’un biologiste débutant se situe autour de 25000 euros brut par an. Optez pour le privé pour une rémunération plus élevée.

Afficher
Cacher