page hit counter

Devenir un business angel pour aider les startups à se développer

Les startups constituent assurément l’un des principaux moteurs de croissance économique actuels. Lancées par des personnes dynamiques aux idées innovantes, ces entreprises ont souvent besoin d’un financement ou d’un accompagnement pour se développer sereinement. Retour sur ces partenaires d’affaires un peu particuliers mais désormais très recherchés.

Le « business angel », un acteur économique incontournable

Cette expression, signifiant littéralement « ange d’affaires », désigne habituellement un individu qui aide activement à l’éclosion d’une jeune entreprise innovante. Aussi appelé « investisseur providentiel », il participe financièrement au capital et surtout personnellement en accompagnant l’initiateur du projet à le mettre en œuvre dans les meilleures conditions possibles.

A lire en complément : Astuces pour décrocher un stage en restauration

En effet, ceux qui lancent une « startup » ou « jeune pousse » n’ont pas forcément les connaissances ou compétences adéquates, sans oublier l’obstacle important de trouver le financement nécessaire. Pour mettre l’entreprise sur de bons rails, l’action du business angel est donc très précieuse. D’abord, il va mettre de l’argent dans le projet mais peut aussi se porter garant et rassurer d’autres financiers potentiels (notamment les banquiers). Ensuite, il va conseiller le jeune dirigeant sur les bons choix à opérer, le mettre en relation avec d’autres partenaires issus de son propre réseau professionnel, etc. Cet accompagnement est particulièrement utile pour les premiers pas de l’activité ; durant sa création et surtout son décollage où la société est encore fragile.

Parmi les profils courants de business angels, on trouve notamment des entrepreneurs en quête de projets à développer ou encore d’anciens dirigeants ou hauts cadres souhaitant investir pour leur propre compte.

A lire aussi : Solution de vidéo corporate et d'entreprise pour quel impact ?

Pourquoi et comment devenir un business angel

Les motivations qui poussent un investisseur à devenir business angel sont diverses. Bien entendu, le souhait de faire fructifier son argent en fait partie : l’entrée au capital est effectuée dans l’espoir de faire une plus-value plus tard une fois l’entreprise florissante. De plus, un tel investissement peut donner droit à des avantages fiscaux. Au-delà, c’est aussi le goût de l’entrepreneuriat et l’envie de partager son expérience qui les pousse à se lancer dans cette aventure.

Bien qu’il soit possible d’agir indépendamment, des structures dédiées sont ouvertes à ceux qui veulent investir startup. Ces réseaux sont le moyen le plus simple  de faire rencontrer investisseurs et demandeurs, notamment en se focalisant sur un secteur économique particulier ou une région donnée. En outre, ils peuvent faciliter les démarches administratives.