page hit counter
Dernière nouvelles

Devenir serrurier, la formation clé en main

Le métier de serrurier est un emploi qui rapporte, le saviez-vous ? Ce travail fait aujourd’hui partie du classement des activités d’artisanat du bâtiment, curieusement. On vous parle des nombreux aspects du travail de serrurier ainsi que de la formation serrurier et ses débouchés.

Être serrurier : toutes les missions

Un serrurier peut avoir de multiples missions et tâches à accomplir dans son métier, en fonction des spécialités de serrurerie qu’il a. Il peut intervenir en tant que serrurier dépanneur et travailler au plus près de la sécurité, ou alors serrurier métallier, dans l’approche du fer et de la menuiserie métallique, entre autres. Les missions de serrurier / artisan du métal ne sont pas du tout les mêmes que celles de serrurier dépanneur.

Le serrurier dépanneur

Quand on pense au serrurier, il n’est pas rare d’imaginer une personne qui vient pour un dépannage express. Cependant, le métier et la formation de serrurier incluent bien d’autres missions et spécificités que le simple dépannage de serrurerie.

Le serrurier-dépanneur se charge de la sécurité et de la sécurisation de tous les type d’ouvertures. Fenêtres, portes, portes de garages, etc.

La mission principale du serrurier dépanneur, en tant qu’artisan des métiers du bâtiment, est de remplacer des serrures et de les poser. Il s’adapte pour cela à tout type de menuiserie et connaît bien les matériaux auxquels il est confronté.

Quand on décide de devenir serrurier dépanneur, on s’engage à travailler sur un semble d’activités, allant du façonnage de clés à la compréhensions des enjeux de sécurité et de sécurisation. En ce sens, le serrurier dépanneur peut aussi conseiller sa clientèle sur le meilleurs systèmes de serrure à choisir pour leur habitat, pour leur garage ou toute autres structure nécessitant une protection avec serrure spéciale.

Le serrurier métallier

À la différence du serrurier de dépannage, le serrurier en métallerie concentre son activité sur le façonnage du métal. Il peut ainsi confectionner des types d’ouvrages légers comme des escaliers, ou encore des charpentes métalliques, des rampes, etc. Il confectionne la menuiserie métallique de A à Z.

Un serrurier métallier travaille essentiellement en atelier et sur le terrain, chez les clients, à l’aide de tous ses outils mécaniques de métallerie. Tronçonneuse, perceuse, poinçonneuse à métal… Le serrurier en métallerie est un artisan expert qui maîtrise ses outils de travail du métal.

La clientèle des serruriers

Tous les serruriers sont  amenés tôt ou tard à rencontrer leurs clients. Ils écoutent leurs besoins, les conseillent et tentent de trouver les meilleures solutions de serrurerie adéquate pour satisfaire leurs demandes. Les serruriers, dans ce cadre-là, sont en lien direct avec une métallerie et une serrurerie afin de mener à bien tous les projets qui leurs sont commandés.

Le travail de terrain des serruriers

Dans le cadre de ses missions, le serrurier encadre un projet et s’occupe de le mener à ben. Sur place, il effectue des prises de mesures et peut travailler directement à partir de plans d’exécution complexes, sortis de bureaux d’étude technique. Un architecte peut aussi travailler en collaboration étroite avec lui sur un projet de construction de bâtiment ou sur un chantier.

De la sorte, le serrurier se charge à la fois de la confection de tous les ouvrages de métallerie commandés, s’il est métallier, en respectant le cahier des charges, les besoins de sa clientèle et les souhaites de l’architecte chargé du projet.

Serruriers : avantages et inconvénients du métier

Le travail de serrurier ne fait pas partie des métiers faciles. Il implique une excellente maîtrise des outils, une compréhension des demandes et une adaptabilité constante. Le serrurier est parfois amené à conseiller ses clients à l’encontre de leurs souhaits, s’il juge que des enjeux de sécurité sont à prendre en compte.

Les avantages à être serrurier

Le secteur de la serrurerie est en plein essor. En étant serrurier à votre compte, vous pouvez espérer très bien gagner votre vie, avec des revenus qui dépassent vos espérances. En effet, “on a tous besoin d’un bon serrurier”. S’il y a bien un métier qui est difficilement remplaçable par une machine ou par nos propres compétences limitées, c’est bien celui de serrurier de dépannage ou de serrurier métallier.

Par ailleurs, le métier de serrurier est tout à fait accessible en formation si toutefois vous êtes habile de vos mains et assez manuel.

Les inconvénients du métier de serrurier

En choisissant ce métier, vous savez que votre devenir professionnel est assuré. Cependant, il faut bien comprendre les enjeux du métier. Un serrurier à son compte ne peut absolument pas compter sur des horaires de travail réguliers. Il peut être appelé en urgence, avec nécessité d’intervention rapide.

L’expertise du serrurier est grandement appréciée, mais il doit effectuer beaucoup de déplacements. Ces déplacements doivent par ailleurs laisser le temps au serrurier de travailler sur le façonnage en atelier, deux activités qui parfois entrent en conflit par manque de temps. La nécessité du déplacement du serrurier pour ses interventions prime évidemment sur tous les travaux plus personnels de réalisations en métallerie, ce qui peut poser problème dans l’organisation.

Comment devenir serrurier : études et formation

Pour être serrurier, il faut d’abord avoir des compétences de base, mais aussi effectuer une formation et des études pour valider le métier et monter en compétences.

Les compétences attendues pour être serrurier

Si vous avez fait le choix de devenir serrurier, il faut savoir que vous devez absolument être très manuel et assez bricoleur ou touche à tout dans l’âme. Vous aimez travailler le métal, avec toutes les contraintes que cela implique. Vous allez être amené à travailler sur la confection et l’élaboration de structures métalliques : cela peut être une passion, de préférence.

Vous devez être patient et avoir le sens du défi, notamment face à des ouvrages de métallier assez ambitieux. Il est important d’avoir le sens du détail, afin de produire un ouvrage parfait à vos yeux et à ceux du client.

Par ailleurs, vous devez aimer travailler avec vos outils, ainsi que le relationnel avec les gens. Comme le serrurier est bien souvent au contact de la clientèle, notamment en dépannage de serrurerie, il doit pouvoir avoir un excellent relationnel, de confiance et de fiabilité.

Le serrurier doit aussi inspirer la confiance. On ne confie pas les travaux de sécurisation de sa maison à n’importe qui. Choyez votre clientèle, soyez respectueux et courtois, mais surtout carré, fiable, efficace et rigoureux.

Les études et la formation serrurier

Le métier de serrurier est dûment réglementé. Vous devez, pour devenir serrurier, suivre un parcours d’études qui formera au métier de la serrurerie et à ses diverses spécialisations.

La formation de serrurier est très accessible. Pour devenir serrurier, vous partez en formation professionnelle de serrurerie afin de décrocher un CAP de serrurier métallier. Vous pouvez aussi choisir une formation de type BEP avec spécialisation dans la réalisation d’ouvrages chaudronnés et de structures de métal. C’est la spécialisation du serrurier métallier.

Après le collège, vous passez deux années en formation serrurier. Par al suite, des évolutions sont possibles vers un poste à responsabilités. SI vous souhaitez aller plus loin, on vous conseille de suivre au moins une formation complémentaire tel le BP serrurier métallier, ou le baccalauréat professionnel (Bac Pro). Cette formation au Bac Pro vous permet de devenir serrurier métallier (ouvrages chaudronnés et structures de métal pour le bâtiment).

En formation, vous travaillez le métal, l’aluminium, le verre mais aussi des matériaux de synthèse pour être au fait de toutes les possibilités de commandes.

Un fois validée votre formation en Bac Pro, vous avez 2 possibilités :

  • La possibilité d’aller encore plus loin, avec une formation BTS en construction métallique (formation niveau Bac + 2) ;
  • La possibilité de vous diriger vers la formation BTS CRCI (conception et réalisation en chaudronnerie industrielle).

Avec cette dernière formation, vous accédez au statut d’artisan serrurier.

Une autre formation est possible, de niveau Bac, accessible à tout lycéen : le Bac technologique STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable).

Le salaire d’un serrurier

En entreprise, le salaire d’un serrurier ayant cumulé plusieurs formations peut avoisiner les 1500 euros brut mensuels, soit quelque peu au-dessus d’un SMIC. Le salaire moyen du serrurier est plutôt de 2300 euros brut par mois.

Bon à savoir: en vous mettant en microentreprise, c’est à dire en étant à votre compte, vous pouvez espérer avoir un chiffre d’affaires allant jusqu’à 3000 euros brut par mois, ce qui est assez avantageux.

Les plus importantes rentrées d’argent se font via le remplacement de serrure et la pose de serrure.

A lire aussi :
Les sacs réutilisables, un bon point pour la planète

Afficher
Cacher