page hit counter
Dernière nouvelles

États-Unis : ce que l’on sait sur l’accident mortel avec une voiture autonome Uber

Un véhicule autonome du Géant Uber a récemment été impliqué dans un accident ayant coûté la vie à un homme, aux États-Unis. Par conséquent, la société a décidé de suspendre son programme de circulation de véhicules sans chauffeur aussi bien dans le pays qu’au Canada. Pourtant, il s’agissait d’un projet très ambitieux qui devait permettre de placer Uber parmi les pionniers du secteur des véhicules autonomes. Aujourd’hui, c’est toute une stratégie qui est remise en cause.

Qu’est-ce qui s’est passé ?

L’accident ayant coûté la vie à un homme s’est produit vers 22h, heure locale. Roulant sur un axe routier de 4 voies de Tempe près de Phoenix, le véhicule d’Uber, un SUV de marque Volvo Xc90 fonctionnait en ce moment sur le mode autonome. La personne à bord était assise sur le siège du conducteur, comme avec monchauffeur-prive.fr. La victime était un individu qui traversait la chaussée en dehors des passages piétons. Connue sous le nom d’Elaine Herzberg et âgée de 49 ans, la victime a finalement succombé à ses blessures.

La faute au véhicule ?

Après l’accident, l’agence fédérale de la sécurité routière a pu envoyer une équipe de spécialistes sur le terrain afin de déterminer la responsabilité du véhicule. Elle a surtout établi le contact avec Volvo, filiale du groupe chinois Geely, et celle-ci a confirmé l’identité du véhicule. En effet, Uber utilise les modèles de Volvo Xc90 sur le sol américain pour tester son programme de véhicules autonomes. Cité par le journal local de San Francisco, les premiers éléments de l’enquête montrent que le véhicule d’Uber n’est pas fautif.

Étant donné la manière dont la victime a surgi sur la route, il était difficile, voire impossible pour la voiture de l’éviter. Pour en arriver à cette conclusion, les enquêteurs ont utilisé les images tournées depuis l’intérieur du véhicule.

L’accident : est-ce une première ?

D’après les résultats des enquêtes, il s’agit du premier accident du genre et qui implique une voiture avec chauffeur. Cependant, un autre accident avec le même genre de véhicule avait déjà eu lieu aux États-Unis, mais les circonstances étaient différentes, de même que les conséquences. En effet, la responsabilité avait été imputée au conducteur qui s’était trop désengagé du véhicule. Selon le rapport des autorités, le pilotage automatique, même s’il permet au véhicule de rester autonome, doit être encadré par la vigilance de l’automobiliste durant la conduite.

Afficher
Cacher