page hit counter

Les effets du manque de sommeil sur le moral

Le manque de sommeil a un impact direct sur les facultés cognitives d’une personne. Il a tendance à accroître les troubles émotionnels tout en agissant de façon négative sur l’humeur. Quand cela devient de plus en plus récurrent, les répercussions peuvent être énormes. Voici les principaux effets du manque de sommeil sur le moral.

Le manque de sommeil augmente le risque de dépression

Il existe un lien très perceptible entre le sommeil et le moral. Le manque de sommeil, quand il s’installe, peut très vite affecter les émotions telles que le bonheur et l’optimisme. Vous êtes ainsi de plus en plus enclin à la dépression. C’est pourquoi en cas de dépression, il est conseillé de chercher à mieux dormir. Il faudra également avoir un bon sommeil en privilégiant la meilleure literie. À cet effet, vous pouvez voir les-matelas.fr pour choisir la plus confortable pour vous.

Lire également : Comment améliorer la visibilité de son cabinet médical ?

En outre, il existe dans le cerveau une zone appelée amygdale. Située au cœur du cerveau, elle facilite la régulation de l’anxiété et aussi des émotions. Ce rôle important qu’elle joue est perturbé en cas de trouble du sommeil. Si vous dormez mal, votre amygdale ne fonctionne plus correctement et vous aurez tendance à perdre le contrôle. Il est fort probable que vous deveniez de ce fait dépressif.

La somnolence diurne

Une mauvaise nuit peut vous conduire à somnoler au cours de la journée. Si cela n’arrive qu’en début d’après-midi, vous ne devez avoir aucune inquiétude. En revanche, s’il faut l’observer tout au long de la journée, on parle de somnolence diurne. Elle se manifeste par une forte fatigue et une envie irrépressible de dormir. Elle survient surtout quand votre sommeil nocturne est perturbé. La répétition de ce trouble entraîne un dysfonctionnement de votre activité cognitive. Vous avez plus de mal à gérer les activités quotidiennes. Votre moral s’en trouve considérablement affecté.

A découvrir également : Langue verte : causes, syndrome et traitement

Pour retrouver votre moral dans ce cas, vous avez besoin de nuits réparatrices afin d’aider votre organisme à vaincre la somnolence. Il faut vous mettre dans les meilleures conditions la nuit pour bien dormir. Les médecins conseillent de ce fait aux patients souffrant de somnolence diurne d’investir dans une literie de qualité. Vous pouvez par exemple choisir un matelas à mémoire de forme pour dormir plus confortablement. Vous réduisez ainsi tout risque de réveil nocturne. Au bout de quelque temps d’utilisation, vous dormez plus sereinement.

Une certaine déprime

Plusieurs études ont démontré que les patients qui dorment mal sont susceptibles de développer une mauvaise humeur. À l’issue de ces travaux scientifiques, il a été identifié chez les sujets, une propension à avoir le moral au plus bas. Pour ceux qui ont des prédispositions à la déprime, le sommeil de mauvaise qualité est un facteur aggravant.

Quand vous dormez mal de manière répétitive, il vous arrive d’avoir des idées noires. Si ces pensées négatives s’installent, elles affectent votre motivation. Vous devenez de moins en moins d’humeur à supporter votre quotidien. C’est ainsi que vous déprimez.

Une mauvaise mémoire

Idéalement, un adulte a besoin de dormir au moins 7 heures pour garantir un bon fonctionnement de son activité cérébrale. Dormir bien, c’est consolider la mémoire et donc les souvenirs. Plus vous prenez de l’âge et plus la qualité de votre sommeil s’en trouve affectée. Il est plus difficile de lutter contre les troubles de la mémoire.

Un endormissement naturel conduit à un sommeil de qualité. Ainsi, au cours de la nuit, votre cerveau procède au tri des informations reçues dans la journée. Une fois réveillé, vous avez les idées claires pour affronter les nombreux défis quotidiens auxquels vous faites face.

L’irritabilité au quotidien

Il n’est pas surprenant d’observer chez une personne insomniaque, beaucoup d’irritabilité. Les personnes qui dorment mal sont plus sujettes au quotidien à manquer de patience. Les situations les plus banales s’amplifient au point de conduire à une perte de patience. Elles entraînent également des réactions le plus souvent excessives chez le sujet. Ce dernier alterne les états de frustration avec ceux de vive colère. Il est difficile de réussir à maîtriser une telle personne. La situation s’aggrave tant que rien n’est fait pour assurer des nuits plus paisibles.

Il ne faut donc pas prendre à la légère le fait de mieux dormir la nuit pour une personne irritable. S’assurer une nuit de sommeil qualitatif, c’est favoriser une meilleure gestion de ses humeurs au cours de la journée. C’est donc de manière plus détendue qu’on affronte le quotidien.

En résumé, les conséquences du manque de sommeil peuvent engendrer également certaines maladies si rien n’est fait. Il importe donc de trouver les meilleures solutions pour garantir une nuit de qualité.