page hit counter

Qui peut avoir un mandat de gestion locative ?

Les agences immobilières rendent un grand service aux propriétaires de domaines et d’appartements. Leur existence est une chance pour de nombreux propriétaires qui disposent de biens immobiliers. Pendant qu’ils n’arrivent pas occuper convenablement les vides, ils peuvent facilement se joindre à une agence. Même au cas où il urge de confier toute la responsabilité, ils peuvent opter pour un mandat de gestion locative. C’est ce dont traite spécialement ce présent article que nous vous recommandons.

Qu’est-ce que le mandat de gestion locative ?

Le mandat de gestion locative est une forme de contrat établi entre un mandant et un mandataire. Il s’agit ici d’une agence spécialisée dans la gestion des biens immobiliers. Le mandant est le plus souvent le propriétaire. C’est lui qui met à la disposition de l’agence ses biens. Dans ce cas, il peut s’agir d’une partie des biens ou de tous les biens. Peu importe le nombre, le mandant aura à reprendre ses biens au moment opportun. C’est une forme de gestion de bien de l’un par un autre. On assiste à cela souvent quand le propriétaire est trop pris et qu’il doit répondre à d’autres affaires.

A lire également : Comment savoir si un terrain est constructible ?

Pour plus de crédibilité et de fidélité dans le contrat, il est obligé de se référer à une agence. Cela lui permettra de faire choix d’un mandat de gestion locative et il sera en paix. L’agence vers laquelle il se dirigera est le mandataire. Ce dernier fait tout à la place du propriétaire. C’est un contrat qui en principe peut tenir sur trois mois voire un an. Toutefois, le bailleur a le choix de prolonger autant que possible. Il n’est certes pas recommandé d’excéder un délai de 15 ans.

Comment peut-on l’avoir ?

Il n’est pas difficile de bénéficier d’un mandat de gestion locative. Les toutes premières formalités sont de se rassurer de ce qu’on veut faire et de cibler son agence. La plupart des agences passent par des affiches, des plaquettes ou des publications pour faire connaître leur service de gestion locative. Pour le cas des agences, il faut se rassurer que le gérant dispose d’une carte professionnelle qui prouve la véracité de ces offres. D’un autre côté, il y a l’internet qui est disponible et à portée de main pour rendre facile cette recherche.

A voir aussi : Les avantages d’une assurance habitation

Après cette recherche, il faut ensuite se renseigner sur toutes les implications de ce service. Il est préférable même de se rendre vers l’agence et demander à lire leur argumentaire de gestion locative. Quand on en manque d’agence, il faut se rapprocher des démarcheurs ambulants pour avoir une idée. Une fois que le contact est pris, il faut échanger avec son mandataire. Chaque agence possède ses clauses, mais certaines sont connues de façon générale.

Les droits de l’agence pendant le mandat de gestion locative

Peu importe de type d’agence auquel on fait face, il y a des points propres au mandat qu’on ne peut laisser. Il urge que le propriétaire les sache pour savoir à quoi s’attendre. Le locataire aussi peut être informé pour connaitre ses obligations envers l’agence. La toute première chose à noter est que le mandant cesse d’être propriétaire des lieux pour le temps du contrat établi. Il délègue tout son pouvoir au mandataire qui librement doit gérer les biens. Ce dernier a le droit d’envoyer aux locataires, l’avis d’échéance, une quittance de loyer chaque mois etc…

Vis-à-vis du mandant, le mandataire doit encaisser les loyers des biens immobiliers et envoyer un rapport mensuel de gérance. Il doit aussi veiller à payer les charges auprès du syndic des copropriétaires. Il doit s’assurer de la propreté des biens immobiliers et si possible organiser le travail d’aménagement. Sur ce point de vue, l’agence doit veiller aussi à la régularité dans le paiement des loyers. Il a tout de même le pouvoir de signer tout document en lien avec les biens immobiliers qui sont à sa charge. Bref, il prend soin des biens comme le ferait le propriétaire. Ce travail, pour connaitre une bonne fin, doit rémunérer le mandataire en retour.