page hit counter
Dernière nouvelles

Senioriales : l’aide et la connaissance des seniors

À quel âge devient-on senior ?

Voilà une question qui fait débat depuis la nuit des temps et qui figure au cœur des préoccupations de senioriales. A-t-on trouvé une réponse ? Difficile à dire, tellement il y a des paramètres à prendre en compte : l’état d’esprit des individus concernés, leur forme physique, leur santé et j’en passe des meilleurs. Entre ceux qui se trouvent vieux dès l’âge de 30 ans et ceux qui se sentent frais comme la rosée du matin à 70 ans et que ne veulent absolument pas entendre parler d’âge, surtout la leurs…comment peut-on s’y trouver et encore moins avoir une réponse ?

L’âge a toujours été un sujet tabou dans des nombreuses sociétés et a souvent été comparé, à tort, à des stigmates. Il est très difficile de tourner le regard ailleurs lorsqu’on évoque cette question dans notre société actuelle où tout nous pousse à rester jeune et à dépasser nos limites. Mais qu’est-ce que l’âge ? Qu’est-ce que la vieillesse veut dire ? Être vieux revient à se sentir diminué ?

Le dur regard de la société sur notre âge

Dans un premier temps, le terme senior renvoie à une réalité social inéluctable, l’âge de la retraite qui est fixée aujourd’hui en France, pour l’ensemble des régimes de retraite et les personnes nées après 1955, sauf cas particuliers, à 62 ans. À vrai dire, être senior dépend surtout à qui on s’adresse :

  • Les professionnels de la santé nous considèrent comme seniors à partir de 70 an, car c’est en moyenne à partir de là que surviennent les premiers problèmes de santé sérieux.
  • Les pouvoirs publics, l’état et les collectivités locales estiment que nous sommes senior entre 60 et 65 ans, car c’est seulement à partir de cet âge qu’on peut prétendre à certaines prestations sociales telles que l’allocation personnalisée d’autonomie ou encore l’allocation de solidarité aux personnes âgées.
  • Les experts du marketing nous considèrent comme étant seniors à partir de 50 ans, car c’est à compter de cet âge que surviennent des changements de vie qui peuvent modifier nos comportements de consommation. Cela est d’autant vrai pour la génération des seniors booms qui, contrairement à la génération qui leur précède, savent ce qu’ils veulent et n’ont pas peur de le faire valoir.
  • Le monde du travail est aussi impitoyable que les professionnels du marketing et nous considèrent comme des seniors à partir de 50 ans. Cependant, les raisons d’un tel choix ne sont pas identiques.
  • Les senioriales sont moins stricts lorsqu’ils estiment qu’on est senior.. À partir du moment où une personne âgée fait preuve d’autonomie ou dans certains cas de semi-autonomie, ils peuvent prétendre à un logement dans l’une de leurs résidences seniors.

On distingue aujourd’hui, en tout et pour tout, 3 notions d’âge :

  • L’âge réel est celui de l’état-civil qui coïncide le plus souvent avec l’âge physiologique qui est variable d’une personne à l’autre.
  • L’âge social est celui qui nous est attribué par notre entourage et qui peut aussi varier d’un individu à l’autre.
  • L’âge ressenti est celui dont on a conscience, c’est-à-dire, l’âge psychologique. Certaines personnes peuvent se sentir jeunes même si leurs corps ne correspondent à l’image qu’ils se font. La même logique s’applique à des personnes plus jeunes physiquement, mais qui peuvent se sentir plus âgés. Il ne faut pas oublier l’impact que certains métiers peuvent avoir sur l’état physique et psychologique des individus. Des conditions de travail difficiles et du stress récurrent peuvent sûrement accélérer le processus de vieillissement.

Senioriales : vieillir n’est pas une fatalité

Dans la majeure partie des cas, on est au top de notre forme entre l’âge de 20 et 30 ans. Après cela, on peut commencer à expérimenter une baisse de régime qui devient de plus en plus flagrante entre 45 et 50 ans. C’est souvent à ce moment qu’on devient moins rapides et efficaces dans l’exécution de nos tâches quotidiennes et que la fatigue apparaît de plus en plus vite. Il s’agit d’un constat général et nullement d’une réalité figée.

Chez senioriales tout a été mis en place (la domotique, des activités physiques et culturelles, des espaces communs comme les bibliothèques, etc.). Tout cela afin de faciliter le quotidien des seniors, mais aussi de les stimuler à garder une grande forme physique et mentale nécessaire pour bien vieillir. Pour ceux qui connaissent la dixième Satire de Juvénal, on y trouve la citation “Mens sana in corpore sano”, autrement dit, “Un esprit sain dans un corps sain”. L’âge n’est donc pas une excuse pour se laisser aller. Il est indispensable de continuer à entretenir son corps et son esprit afin de rester en bonne santé et profiter pleinement d’une retraite bien méritée.

Continuer à pratiquer des activités physiques, adopter une alimentation saine et équilibrée et garder un esprit sont les conseils qui vous prodiguent les senioriales et c’est loin d’être un cliché comme certains seraient tentés de le dire.

Afficher
Cacher