page hit counter

Découvrir les merveilles de l’ostéopathie douce

L’ostéopathie non structurelle ou encore l’ostéopathie douce revisite la pratique en évitant les manipulations traumatiques habituelles. La technique consiste à apporter des pressions légères pour soigner le patient. Pour obtenir de bons résultats, il est important de se rapprocher des vrais spécialistes ayant le savoir faire et l’expérience.

Cerner la notion d’ostéopathie douce non structurelle

Contrairement à l’ostéopathie structurelle, l’ostéopathie douce se satisfait dans la circulation des fluides et dans l’énergie du corps. Les praticiens de ce traitement particulier essaient d’écarter les interventions musclées sur les articulations. Ils prônent pour de nouvelles méthodes affectant le patient émotionnellement avec des gestes concentrés et moins douloureux.

A découvrir également : Les bonnes positions pour allaiter

Ce traitement puise son origine de la méthode de Poyet avec quelques techniques de l’énergétique chinoise associées à la posturologie : l’ostéoarticulaire. Ici, le mouvement respiratoire révèlera toutes anomalies sur le corps du patient, en pointant du doigt certain déséquilibre postural occasionnant les troubles. A partir de ces informations, le praticien pourra commencer le traitement en effectuant des légères pressions sur le corps pour l’initier à l’autorégulation avec le chemin idéal qu’il faut respecter. Il faut souligner que le patient ne risque aucun traumatisme avec cette méthode.

L’ostéoarticulaire prend les premiers rôles en ostéopathie douce

Pratiquée depuis plus de trente ans, l’ostéoarticulaire prend en charge le patient en se basant sur un constat énergétique fiable. Elle figure parmi les méthodes douces adaptées à n’importe quelle catégorie de patients. En outre, elle favorise également l’auto guérison du patient. L’ostéopathie douce est créée pour faire de l’ombre à l’ostéopathie structurelle qui engendre parfois des traumatismes. Elle reconnait l’influence de l’énergétique du corps sur l’état de santé d’un patient.

A découvrir également : Comprendre ce qu'est la pectine pour perdre du poids

Parfois associée à la chromatothérapie, l’ostéoarticulaire peut résoudre les problèmes de rhumatologie, de tendinites, de troubles digestifs, de traumatologie, de dermatologie, de rhumatologie et autres. A cet effet, il est clair que les patients peuvent encore éviter d’administrer des médicaments d’origine chimique dont l’efficacité reste encore à savoir. Par contre, l’ostéopathie douce est réputée pour la rapidité de ses résultats, à essayer sans plus attendre!