page hit counter
Dernière nouvelles

Immobilier neuf locatif : vendre ou louer après la défiscalisation ?

Depuis quelques années, les régimes de défiscalisation successifs – Périssol, Besson, Robien, Borloo ou encore plus récemment la loi Pinel – permettent de se laisser séduire par l’investissement immobilier neuf sur Villeneuve-d’Ascq notamment. Un régime permettant d’acheter un logement neuf afin de le louer nue à titre d’habitation et, en contrepartie de bénéficier d’allégements fiscaux. Une fois, les économies d’impôts acquises, la période d’engagement révolue, se pose une question : faut-il se décider à conserver le bien immobilier ou bien faut-il le revendre ? Éléments de réponse. 

Vendre ou louer son logement ?

Se constituer un patrimoine à crédit est une chose, savoir ce que l’on en fait alors que la période d’engagement arrive à expiration en est une autre. Certes, le marché de l’immobilier connaît une embellie et la fiscalité sur les plus-values immobilières est sensiblement allégée, mais le marché immobilier reste tel quel, soit un milieu relativement fluctuant. Ce qui est possible aujourd’hui, ne le sera sans doute pas à l’identique demain. 

Mieux vaut analyser sa propre situation à l’instant « t » et vérifier que toutes les contraintes légales et fiscales soient bien respectées, au moins dans un premier temps. Ensuite, il convient de jauger l’état du marché immobilier dans la ville et le secteur où le bien a été acquis. Dans la mesure où de nombreux biens sont en vente ou que le type de bien qui a été acquis est surreprésenté dans le secteur, mieux vaut reporter la vente, la concurrence sera alors rude. Dans la mesure où, la mairie projette de développer des projets culturels, d’urbanisme en particulier, il peut être opportun de conserver encore un peu le bien. À plus forte raison, si l’investissement fut fait dans un programme de qualité, dans un quartier porteur, ce dernier sera toujours attractif vis-à-vis des potentiels acheteurs. Dans la mesure où le bien se loue correctement, sans grande difficulté, il n’est pas forcément judicieux de le mettre en vente. Dans le cas contraire, mieux vaut se séparer d’un bien pour lequel les difficultés de location se succèdent au risque de le voir se dégrader rapidement. 

Si, la décision est prise de le vendre, il est inutile d’être trop gourmand. Mieux vaut faire appel à plusieurs agents immobiliers qui connaissent le secteur pour définir avec précision le prix de ce dernier. Dans tous les cas, il faut également penser qu’au-delà d’une dizaine d’années, des travaux de remise en état sont à prévoir et peuvent entraîner un coût supplémentaire. D'ailleurs, il est impératif que le logement soit décent, sans quoi, il ne peut être loué. Et, pour finir, mieux vaut vendre son bien que de se retrouver dans une situation financière difficile

Afficher
Cacher