page hit counter
News Ticker

Découvrez les origines du Fil d’Écosse

Le fil d’Écosse évoque l’élégance et la qualité, mais nous savons rarement ce que c’est exactement. Il s’agit en effet du nom donné au fil de coton qui a subi un traitement chimique nommé double mercerisation. Il acquiert ainsi une certaine solidité, une brillance et une texture aérée et de qualité incomparables.

La qualité du fil d’origine détermine celle du fil d’Écosse, car il en existe bien évidemment, et malheureusement, de mauvaise qualité. Méfiez-vous des contrefaçons et n’hésitez pas à investir davantage, vous serez assuré d’acheter des chaussettes résistantes, qui tiendront des années sans se détendre ni se décolorer.

La chaussette est devenue un accessoire de mode au même titre d’un autre. Elle complète votre tenue en s’y fondant ou au contraire en s’en démarquant, selon vos envies. Porter des chaussettes n’est pas qu’une question de nécessité, cela doit être un vrai plaisir, celui d’allier mode, bien-être, confort, élégance et qualité ! En effet vos chaussettes parlent de vous à leur manière, choisissez-les robustes, solides, souples et agréables à porter. Pour cela, rien de tel que le fil d’Écosse !

Le fil d’Écosse et la mercerisation

L’appellation « fil d’Écosse » n’est attribuée qu’aux filés de coton qui ont été assemblés par retordage et qui ont subi une double mercerisation, sur le fil et sur le produit fini. Elle offre au tissu un aspect soyeux, brillant, souple et régulier.

La mercerisation est un procédé chimique qui consiste à traiter une étoffe de coton – ou cellulose – dans le but d’en améliorer les caractéristiques, et tout particulièrement d’apporter un aspect lustré aux fibre. Il est appliqué sur le coton transformé en fibres puis tressé pour obtenir le fil de coton prêt à être tissé. Découverte par hasard en 1844 par l’anglais John Mercer, fils d’un tisserand du Lancashire passionné de chimie, elle améliore les caractéristiques de la fibre de coton grâce à la soude caustique.

Cette dernière modifie les propriétés de la fibre en la faisant gonfler et la rend ainsi plus élastique, plus solide, plus régulière, plus uniforme et plus réceptif aux teintures. C’est ainsi que le fil d’Écosse est né.
En revanche, sa forme actuelle ne parut qu’en 1890, après plusieurs tentatives d’amélioration du procédé. En effet, la technique de John Mercer avait tendance à rétrécir l’étoffe. Horace A. Lowe l’améliora, notamment en maintenant le textile dans une forme étirée tout au long du processus afin d’éviter sa rétractation et en ajoutant une phase de rinçage à l’eau. Comme ici

La soude caustique appliquée est concentrée à raison de 300 g/l et à température ambiante de manière à faire gonfler la fibre. Les étoffes traitées doivent être stables et peu déformables pour éviter le rétrécissement du produit. Ce traitement augmente la brillance, la résistance, la souplesse et le soyeux de la fibre.

Le fil d’Écosse, un gage de qualité

Le traitement par mercerisation rend le fil plus régulier, plus doux, plus soyeux et plus brillant. En conséquence, lorsqu’il est utilisé pour réaliser des chaussettes, il leur offre un aspect plus fini, beau et agréable à porter. En outre, ce procédé chimique confère à la matière une solidité qui lui permet de résister au lavage sans risque de décoloration ou de déformation.

Pourquoi préférer le fil d’Écosse pour vos chaussettes ?

Choisir des chaussettes en fil d’Écosse présente de nombreux avantages. En effet, il vous garantit des chaussettes de qualité, suffisamment solides pour résister à vos orteils et aux frottements. En outre, sa douceur n’irrite pas votre peau et sa finesse en fait une matière aérée qui vous préserve de la transpiration excessive, et par extension des mauvaises odeurs. Elles peuvent être portées en toute saison grâce à leur finesse et à leur fraîcheur naturelle.

Le traitement qu’il a subi lui permet de garder sa couleur malgré les lavages répétés. Son élasticité permet à vos chaussettes de suivre la courbure de votre mollet sans descendre autour de vos chevilles selon vos mouvements au fil de la journée.

Les chaussettes en fil d’Écosse se déclinent pour tous les membres de la famille. Il existe en effet des modèles à formes et motifs variés qui conviendront tant aux hommes, qu’aux femmes et même aux enfants !

Comment reconnaître un bon fil d’Écosse ?

La qualité du fil de coton utilisé est une priorité, la matière première est en effet déterminante. Il existe certaines normes pour le définir qui doivent être respectées : les fibres doivent être longues, assemblées par retordage – qui consiste à tordre plusieurs fibres ensemble – et avoir subi une double mercerisation – une sur le fil et une sur le produit fini.

Soyez attentif et assurez-vous que le produit répond à cette qualité ; il est parfois conseillé d’investir un peu plus afin d’être assuré d’acheter des chaussettes en vrai fil d’Écosse, et non une contrefaçon.