page hit counter
News Ticker

La Cigarette électronique : une alternative au tabac

La e-cigarette fait partie du quotidien des Français depuis 2011. Le dispositif est entièrement électronique, aussi, l’utilisateur inhale une vapeur aromatisée. Cette dernière remplace la fumée de cigarette qui est nocive pour la santé. D’ailleurs, le e-liquide est notamment constitué de propylène glycol combiné avec des arômes. Le taux de nicotine est généralement très faible. Afin de satisfaire une clientèle, toujours en proie aux nouveautés, l’INPES a recensé plus de 7700 arômes.

Les scientifiques s’accordent à dire que la cigarette électronique contient moins de substances cancérigènes, par rapport au tabac. Ce dernier intègre des composants nocifs dont l’arsenic, le chrome ainsi que le benzène. En plus, la fumée émise par la cigarette comprend du monoxyde de carbone ainsi que des particules fines qui sont à l’origine des maladies cardiovasculaires. Sur www.calumette.com, le choix est très large parmi des produits de qualité.

Les origines de la e-cigarette

La e-cigarette serait la parfaite réplique de la cigarette conçue par Hok lik, un pharmacien chinois. La cigarette qu’il a mise au point, en 2003, est similaire à une cigarette traditionnelle mais qui intègre un dispositif électronique. La cigarette électronique repose sur le même concept. Le vapoteur fume donc de la vapeur purifiée et aromatisée. Les sensations sont quasi-similaires à celles qu’il ressent lorsqu’il fume une cigarette normale.

La vapeur tiède émise par la e-cigarette remplace donc la fumée du tabac. Pour prévenir les maux causés par le tabagisme, les fumeurs se tournent vers cette alternative plus saine. Ainsi, ils reproduisent la même gestuelle qu’avec une cigarette normale. Nombreux affirme que la vapeur procure une sensation de gratouillis, tout comme la fumée de la cigarette.

Les avantages du vapotage

Le vapotage désigne le fait d’inhaler de la vapeur via la cigarette électronique. La vapeur qui s’en dégage contient des arômes artificiels et de la nicotine en faible quantité. La fumée ne provoque pas l’irritation des yeux et ne jaunit pas les dents. Plus encore, la vapeur ne comprend pas de substances toxiques comme celles qui composent la cigarette, à savoir, le goudron, l’arsenic, le plomb ou encore le mercure.

Par ailleurs, la e-cigarette est en passe de devenir un accessoire tendance. Les arômes sont diversifiés et toujours innovants. En sus, le design, la taille, la forme varie d’une cigarette à l’autre. Ajoutez-y un e-liquide qui se décline en différentes saveurs exotiques ou gourmandes. Cette solution est généralement constituée de propylène glycol, d’additifs alimentaires ou de glycérine végétal.

Vapoter : les éventuels dangers

Le vapotage pourrait entraîner une accoutumance, notamment chez les jeunes. Ces derniers pourraient même être tentés par le tabac, d’où les cas d’asthme, de toux et des respirations sifflantes. Néanmoins, la cigarette électronique est surtout un outil de sevrage éprouvé chez les adultes.

Selon les études menées par les chercheurs de la faculté de médecine de l’université de New York, la vapeur et la nicotine, même à faibles doses, seraient nocives pour la santé. Ces conclusions reposent sur des expériences réalisées sur des rongeurs. Ces animaux ont été exposés à la vapeur qui est similaire à celle émise par la e-cigarette. L’étude a été réalisée sur une douzaine de semaines qui est équivalent à une exposition au vapotage de 10 ans chez l’être humain. Les chercheurs ont ainsi constaté des dommages au niveau de l’ADN des cobayes. La vapeur aurait eu des effets sur le cœur, les poumons et la vessie.

Des mutations tumorales ont aussi été relevés sur des cellules humaines qui ont été exposées à la vapeur qui contient de la nicotine. Les scientifiques affirment donc que le vapotage augmente les risques de développer un cancer des poumons et même de la vessie. Les maladies cardiaques sont aussi à craindre.

Cependant ces résultats sont controversés, car : Nous ne sommes pas des souris, et nous ne sommes pas soumis au même dosage de nicotine que celles-ci.

L’étude est donc incomplète, donc incorrecte.

Les effets du tabagisme passif

Les effets nocifs de la fumée du tabac ne sont plus à présenter : cancer, maladie cardio vasculaire, irritations… La question est de savoir si le vapotage passif a les mêmes effets que le tabagisme passif. Apparemment, l’entourage du vapoteur ne risque pas d’inhaler la vapeur rejetée car elle est sous forme de gouttelettes. En outre, l’aérosol de la cigarette électronique n’émet pas de monoxyde de carbone.

Les scientifiques se penchent sur les risques de l’exposition passive à l’e-cigarette, chez les personnes sensibles comme les enfants, les cardiaques et les femmes enceintes. A noter que la toux et les maux au niveau des voies respiratoires sont souvent dus à la présence de nicotine dans l’air ambiant.

Le vapotage : une solution anti-déprime

C’est connu, l’arrêt du tabac peut entraîner une dépression chez les individus. En effet, l’accoutumance à la nicotine est difficile à éliminer, du jour au lendemain. Aussi, le médecin préconise la prise de substituts nicotiniques. Il est aussi possible de combler le manque de nicotine avec la e-cigarette.

En arrêtant de fumer, l’organisme présente des réactions plus ou moins graves. Ainsi, si la personne est soumise à un traitement, les médicaments peuvent être mal absorbés.

Les effets de l’aérosol sur les voies respiratoires

La vapeur qui se dégage de l’e-cigarette peut provoquer des effets, plus ou moins désagréables. Le vapoteur peut ressentir une certaine sècheresse dans la gorge et la bouche. De même, une sensation d’irritation voire de brûlure doit être prise au sérieux. Ces désagréments sont causés par la nicotine qui est présente à des taux assez faibles. D’ailleurs, le picotement qui se ressent à l’arrière-gorge est communément appelé « hit ». Cette sensation est très recherchée par les utilisateurs de cigarette électronique.

L’individu qui arrête de fumer peut tousser, et ce, tout au long de la phase de sevrage. Les bronches essaient d’éliminer les sécrétions qui empêchent de respirer normalement. A ce stade, beaucoup de fumeurs se tournent vers l’e-cigarette, du coup, leur goût et leur odorat se voient améliorés. En considérant les témoignages des vapoteurs, la cigarette électronique est à l’origine de la réduction de la toux ainsi que de l’expectoration. Leur système respiratoire est amélioré et ils retrouvent les sensations de goût. Il faut noter que les différentes saveurs des e-liquides contribuent grandement au bien-être du vapoteur.