page hit counter
Dernière nouvelles

Les salles blanches et les métiers de l’hygiène

L’hygiène et la propreté doivent être de mise dans certains domaines d’activité. Les entreprises exerçant dans ces secteurs prennent donc des précautions comme la mise en place de salle blanche et le recours aux professionnels de l’hygiène. Cet article vous fait découvrir les notions de salle blanche et de métiers de l’hygiène.

Qu’est-ce qu’une salle blanche ?

Une salle blanche est un lieu conçu dans le strict respect des conditions d’hygiène et de propreté. Encore nommée zone à empoussièrement contrôlé (ZEC), salle propre ou encore salle à contamination maîtrisée, elle répond à différentes normes d’hygiène. Divers contrôles sont effectués dans les ZEC pour éliminer le risque de contamination. Ces contrôles concernent la concentration de particules dans l’air, la température, la pression, le taux d’humidité et d’autres paramètres qui peuvent varier d’une salle blanche à une autre. Pour l’assainissement de l’air par exemple, deux modes de diffusion sont utilisés dans les salles blanches. Il s’agit de la diffusion par flux non-unidirectionnel et de la diffusion par flux unidirectionnel. Les ZEC sont exigées dans plusieurs secteurs d’activités tels que le secteur médical et pharmaceutique, les laboratoires de recherches et de biotechnologie, l’agroalimentaire…

Quels sont les équipements et caractéristiques des salles blanches ?

Les salles blanches sont des milieux qui doivent être équipées de matériaux et consommables qui garantissent la stérilité des lieux et donc la bonne santé du personnel. Pour acquérir ces équipements, il faut recourir à des entreprises comme Conformat. Ces dernières proposent des prestations indispensables à l’installation et au fonctionnement des salles propres. Il s’agit entre autres du contrôle de la contamination chimique et particulaire, de la formation aux procédés adaptés aux ZEC, de l’accompagnement à l’aménagement d’une salle blanche…

Le métier d’agent d’hygiène et de décontamination

Le métier d’agent d’hygiène et de décontamination fait partie du domaine du nettoyage spécialisé. Encore appelé agent qualifié en ultra-propreté, le spécialiste se charge du nettoyage, de l’assainissement et de la stérilisation des locaux exposés à des risques de contamination. Il s’agit essentiellement des hôpitaux, des laboratoires et des entreprises exerçant dans l’industrie agroalimentaire. Ce professionnel doit également être en mesure de bien choisir les substances chimiques adaptées aux différentes opérations à effectuer. Le BEP bioservices et le Bac Pro « hygiène et environnement » sont les deux formations qui permettent de pratiquer ce métier.

Le métier de biohygiéniste

Le biohygiéniste est également un professionnel du nettoyage spécialisé. Exerçant dans un établissement hospitalier en collaboration avec les médecins, il effectue des prélèvements, réalise des contrôles, établit des protocoles et entreprend des audits. Toutes ces opérations visent à prévenir et réduire les infections en milieu sanitaire et toute source potentielle de contamination. Le biohygiéniste peut travailler dans d’autres entreprises comme les hôtels, les restaurants, les écoles, les crèches, les maisons de retraite… Ces lieux ne sont pas exempts des risques d’infection par différents agents pathogènes et bactéries. Un bon biohygiéniste doit faire preuve d’esprit de travail en groupe, de connaissance parfaite des mécanismes infectieux et solutions adaptées, ainsi que du sens des responsabilités.

A voir aussi :
Des règles pour cesser de fumer la cigarette

Afficher
Cacher