page hit counter

Grands crus de Bordeaux qui vieillissent le mieux

L’épanouissement d’un vin se fait en trois étapes bien distinctes : maturation, vieillissement et apogée. Après cette dernière étape suit le déclin d’un point de vue organoleptique. En règle générale l’apogée est la dernière phase pendant laquelle la majeure partie des individus dégustent encore un vin. Néanmoins, tous les grands crus de Bordeaux ne sont pas aptes à vieillir. Seuls ceux qui présentent une structure puissante et complexe dès leur mise en bouteille peuvent réellement bénéficier de quelques années de garde pour élaborer ses arômes.

Quels sont les grands crus de Bordeaux à vieillir ?

Les raisins qui bénéficient de conditions météo idéales peuvent contenir tous les éléments œnologiques (acidité, sucre et tanins) indispensables à la production d’un millésime apte à la garde. Le soleil favorise la concentration de sucre dans les baies, la maturité des grains qui teintent les vins tout en donnant les tanins qui permettent la conservation des vins rouges. Dans le bordelais, les vins produits avec des cépages cabernet sauvignon sont ceux qui vieillissent le mieux parmi les vins rouges. Les grands crus de Bordeaux comme le Pauillac peuvent être gardés entre 5 et 30 ans.

Lire également : Assurance DMA, une assurance a nombreux avantages

grands-crus-de-Bordeaux

L’impact du temps sur les grands crus de Bordeaux

Lors de sa phase de vieillissement, un vin de garde passera par des nombreuses transformations qui lui permettront de dévoiler tout son potentiel œnologique.

A lire en complément : Comment obtenir son code de la route dans les plus brefs délais ?

L’apogée d’un vin dépend des critères d’exigence et d’appréciation de chaque individu. Ce n’est pas parce qu’un ami connaisseur, votre caviste ou un sommelier vous dit qu’un tel vin ou un autre doit être dégusté après 5, 10, 15 ans de garde qu’il faut le faire. Vous devez vous faire votre propre idée. Certaines personnes vont apprécier davantage un vin pendant sa phase de maturation, d’autres pendant la phase de vieillissement ou d’apogée. Et pourquoi pas lors de la phase de déclin ?

Le vieillissement des vins crus vinifiés et les primeurs peut relancer leur fermentation et le vin peut également changer de couleur. C’est donc la raison pour laquelle on doit les boire jeunes.

Les vins de garde ont besoin de vieillir pour vous délivrer tous leurs secrets : leurs robe va évoluer, le premier nez vous délivrera les premiers bouquets, des arômes plus complexes se révéleront avec le second nez. Enfin l’examen gustatif vous apportera les dernières sensations : le sucré, le salé, l’acidité et l’amertume qui viendront parachever votre dégustation.