page hit counter
News Ticker

Quelles sont les attributions du Correspondant Informatique et Libertés ?

De nombreux établissements publics et privés doivent se conformer à la loi informatique et libertés pour le bon déroulement de leurs activités. La réalisation de toutes les opérations de mise en conformité échappe cependant aux compétences de monsieur tout le monde. Pour s’en charger, un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) doit intervenir.

Quelles sont les missions du Correspondant Informatique et Libertés ?

Les attributions de l’expert CIL sont fixées par la loi informatique et libertés. Il s’agit d’une personne à qui on peut confier l’optimisation des méthodes de traitement des données. Bien entendu, l’intervention de ce professionnel vise à écarter les risques d’exfiltration. Si les fichiers personnels des tiers sont dérobés par des individus malveillants, la responsabilité de la société qui stockait ces données sera engagée. Au cas ou des négligences ou des processus non conformes aux dispositions légales sont constatés, des sanctions seront prononcées.

Dans ce contexte, le spécialiste CIL améliore aussi la sécurité juridique de l’établissement. Etant donné que recruter un délégué à la protection des données sera obligatoire à partir de mai 2018.Faire appel à un Correspondant Informatique et Libertés est déjà conseillé. Bien que les pouvoirs du Data Protection Officer soient plus élargis, un expert CIL peut remplir les missions de ce professionnel.

Les avantages de solliciter un Correspondant Informatique et Libertés

Le spécialiste CIL entretient de bonnes relations avec la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés ou CNIL. Cette dernière est l’entité qui se charge du contrôle de la conformité. La CNIL publie également régulièrement les nouvelles règles relatives à la protection des données personnelles des tiers. En faisant appel à un expert CIL, les structures concernées peuvent facilement connaitre les stratégies à adopter. Le prestataire se tient en effet informé sur les dernières consignes à respecter.

Plusieurs solutions se présentent aux établissements qui veulent contacter ce professionnel. Il ne sera pas toujours nécessaire d’embaucher quelqu’un à temps plein. Des CIL mutualisés sont disponibles sur internet. Par ailleurs, il est possible de payer les frais d’une formation à une ressource en interne. L’employé pourra ensuite se charger de l’optimisation des workflows.

Les chefs d’entreprises qui ne connaissent pas ce sujet peuvent consulter une revue de mise en conformité. Ils apprendront que le CIL doit évaluer les risques avant de suggérer les opérations à effectuer.