page hit counter
News Ticker

Finance : les procédures de chasse à l’homme

Les chasseurs de têtes ont pris une couleur plus moderne et plus formelle. Les cabinets de finance usent de ce genre de pratique afin de trouver les candidats pour des postes aux entreprises de finance et d’investissement. Différent du concept prémisse d’une chasse à l’homme, il s’agit d’aller à la quête d’un profil et non pas de la personne en soi. Néanmoins, les qualités humaines telles que l’intégrité, l’honnêteté et la transparence s’avèrent indispensables dans le choix du candidat.

Quête du candidat idéal

Dans la recherche du meilleur profil d’un candidat pour une entreprise financière, on procède avant tout par un épluchage des dossiers à disposition. Il se peut que dans la pile de documents répertoriés auprès des agences se trouve le CV tant recherché. Cependant, un seul CV n’est pas suffisant. C’est d’ailleurs, une des raisons qui justifie la sélection accrue des dossiers les plus pertinents. Une agence opère alors de cette manière pour trouver le bon profil. Et si la personne recherchée ne figure pas dans cette liste, une investigation externe s’impose. Ainsi, les sociétés voisines peuvent détenir une très belle équipe sans s’en rendre compte. Un chasseur de têtes dans la finance œuvre alors pour trouver ces candidats qui évolueront dans un meilleur environnement professionnel. En effet, un bon directeur financier sait mener toutes les stratégies nécessaires pour maintenir sa société dans la zone verte de la courbe. Mais leurs compétences sont parfois dévalorisées par leurs employeurs. Les approches directes d’un cabinet de recrutement consistent donc à établir une rencontre pour une offre plus pertinente. Certes, il existe des manières moins déontologiques pour embaucher une personne. Mais, une agence de renom veille à n’utiliser que des procédures légales et reconnues de leur profession.

Sélection du meilleur profil

La personne trouvée, un cabinet de recrutement se charge d’une rencontre entre ladite personne et la société. Le service de recrutement est le premier rempart dans la chasse à l’homme de la finance pour une organisation. Une fois mise en contact avec la personne recherchée, la société peut définir tous les termes nécessaires quant à son embauche future ou non. Car l’entreprise reste libre de refuser un profil si ce dernier ne convient pas à ses critères de choix. Elle et également la première concernées durant toutes les procédures.

Un candidat potentiel se doit alors de connaître tous les points importants lors des opérations menées par un cabinet de recrutement. Il est aussi en droit de négocier ses conditions et ses termes avec le cabinet et la société. Le réseau des annuaires du cabinet assure cependant une sélection rigoureuse des meilleurs profils. Et la souscription d’un candidat à ce réseau le met déjà en connaissance des procédures de sélection de dossiers. Une démarche qui peut parfois ne pas aboutir et dont la finalité n’est pas toujours positive. Choisir minutieusement l’Homme du moment n’est pas évident et le travail mobilisé pour y parvenir relève d’un vrai parcours. Les entreprises comme les candidats potentiels savent à quoi s’en tenir dans les procédures de chasse à l’homme. De plus, le secteur compétitif de la finance rend la tâche encore plus complexe.