page hit counter

Le flux tiré, c’est quoi ?

Les entreprises pour leur fonctionnement se basent sur plusieurs outils de gestion à appliquer dans les différentes composantes. En logistique par exemple, les structures suivant leur orientation, choisissent le type de flux qui leur convient. Vous avez par exemple le flux tiré. Il s’agira d’exposer les contours de cette terminologie propre aux logisticiens.

Flux tiré : qu’est-ce qu’il faut savoir à ce propos ?

Le flux tiré est une méthode de production axée sur la demande réelle. Cela signifie que le processus de production ne se déclenche que lorsque la structure enregistre une commande. Cette manière de fonctionner ne vise pas vraiment le produit final.

A découvrir également : Assurance DMA, une assurance a nombreux avantages

C’est plutôt une politique de gestion du stock qui est axée sur l’utilisation judicieuse de la matière première nécessaire pour la production. La conséquence immédiate est qu’il n’y a pas de produit à garder en stock.

Cette méthode est adoptée par plusieurs secteurs. Les responsables logistiques affectionnent bien cette démarche puisqu’elle leur évite au maximum d’avoir à gérer des produits avariés et non vendus.

A lire aussi : Découvrez les 3 meilleures marques de porte-bébés du marché en 2020

Encore appelée « pull system », cette option de gestion logistique n’impose pas un rythme de travail. C’est la demande réelle exprimée par la clientèle qui remet en marche la production. Dès que le client arrête de tirer le flux en ne demandant plus de produit, toute la chaîne ralentit.

Les avantages et inconvénients du système en flux tiré

Le système en flux tiré est plein d’avantages, mais présente aussi des inconvénients. En voici quelques-uns.

Les avantages de ce système

La production en flux tiré permet de réduire le coût de production pour l’entreprise. Généralement, les travailleurs sont donc payés en fonction de leur charge de travail. Avec leurs statuts de saisonniers, ils ne perçoivent que le fruit de leur effort.

C’est donc une masse salariale que l’entreprise supporte plus aisément puisqu’elle est proportionnelle à la demande exprimée par le client. Cette méthode permet aussi d’optimiser la gestion du stock puisqu’il n’y a pas vraiment de produit à conserver. Elle permet aussi à la structure d’avoir une force de vente toujours de 100 %.

Les inconvénients de ce système

Ce système peut vous faire perdre des clients lorsque vous avez des concurrents qui exploitent plutôt une autre politique de production. La perte du client peut être enregistrée si ce dernier n’est pas de nature à patienter.

En effet, ce système exige que le client attende que la production soit achevée pour entrer en possession de sa commande. Il faudra donc beaucoup communiquer autour de votre processus de production pour que votre clientèle sache à quoi s’attendre.

Il peut également arriver que le produit ne vous permette pas d’avoir la même marge de bénéfice sur chaque commande. Le coût de la matière première peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Il est même possible que la matière première ne soit pas disponible ou qu’il y ait eu un défaut de fabrication autour de la production.

Les différentes formes d’application du flux tiré

 flux tiré

Le flux tiré s’applique de différentes manières. Même si des différences permettent de distinguer chaque méthode, vous avez toujours la philosophie de la production axée sur la demande du client.

Le flux tiré classique

Le flux tiré classique se base sur l’enchaînement des tâches au niveau de la production. Cela signifie donc qu’avant qu’un maillon ne travaille, il faudrait que son prédécesseur puisse remplir sa part de travail.

C’est une méthode qui permet de contrôler systématiquement la chaîne de production par cette relation d’interdépendance. Seul bémol, cela alourdit le processus de production avec au final, des délais de livraison non attractifs.

Le flux tiré avec stock intermédiaire

Cette solution vient un tant soit peu, résoudre le problème de délai de livraison. Elle se caractérise par la confection d’une réserve au niveau de certains postes de production de la chaîne en général.

Ainsi, lorsque le processus est lancé, l’entreprise dispose d’une longueur d’avance avec ce qui a été déjà fait. Cette réserve est juste remise dans le circuit de production afin de contenter les premiers clients et d’avoir une longueur d’avance.

En agissant ainsi, vous prenez une option sérieuse sur la rapidité dans l’exécution de vos tâches. Malheureusement, cela ne s’applique pas au secteur de l’agroalimentaire.

Le flux avec stock intermédiaire au délai contrôlé

Il est vrai que le flux tiré ne prend pas en compte un stockage, mais il est possible d’avoir un lot de produit intermédiaire à ne pas toucher. Il s’agit de dernier recours en cas de rupture et le délai est suivi pour que le produit ne soit pas hors d’usage.