page hit counter

Publicité par l’objet : Pourquoi ça fonctionne toujours ?

Les origines de la publicité sur les objets

Utilisée par différentes marques, boutiques, et autres entreprises à visée commerciale, la publicité sur l’objet séduit depuis plusieurs années déjà car elle apporte une forte visibilité. Bien que l’objet publicitaire comme produit dérivé offert pour séduire la clientèle soit réellement exploité depuis le XXe siècle, ses origines remontent au XVIIIe siècle. En effet, le premier objet à avoir été utilisé comme support de publicité est la bague de cigare du manufacturier anglais Josiah Brown. On pouvait alors y faire imprimer un message de bonne année personnalisé. De fait, une société (ou une personne) pouvait offrir des cigares autour d’elle avec son nom sur la bague. Cette première expérience s’est vite révélée efficace et la grande aventure de l’objet publicitaire a démarré. Le changement c’est qu’aujourd’hui l’objet publicitaire n’est plus un produit fabriqué par l’entreprise mais un produit dérivé de celle-ci, comme par exemple le cube publicitaire de Rototec.

Quels en sont les meilleurs vecteurs ?

Bien entendu, la publicité par l’objet possède, comme toute autre forme de publicité, ses supports privilégiés. En effet, certains objets promotionnels sont beaucoup plus efficaces que d’autres, c’est-à-dire qu’ils apportent une meilleure visibilité à l’entreprise (la boutique, etc.) que d’autres. Apporter une meilleure visibilité c’est permettre une croissance rapide de la notoriété. Les objets promotionnels qui atteignent le mieux cet objectif sont donc, dans la grande majorité des cas, des objets dont on se sert au quotidien : le parapluie publicitaire, le crayon publicitaire, la clé USB, le t-shirt, le sac publicitaire, le mug, et autres produits dont on se sert tous les jours. A noter que les textiles sont d’excellents supports car avec eux le logo ou le nom de l’entreprise devient visible non seulement pour son utilisateur mais tous ceux qui le croisent. Le support parapluie a un peu le même impact.

A voir aussi : Les étapes pour devenir auto entrepreneur

Comment l’écologie et le green branding s’en sont emparé ?

Du fait de sa pertinence, l’objet publicitaire s’est vu récupéré et exploité par la mouvance écologique. Effectivement, à l’heure où il est de bon ton qu’une entreprise manifeste publiquement son intérêt pour la préservation de la planète, l’objet promotionnel s’est vu dérivé en objet écologique. Ainsi, tout le monde est satisfait car l’entreprise dite « green brand » se fait un joli coup de pub, et en même temps de réels efforts pour la protection de la nature sont mis en place avec la création d’objets publicitaires écologiques. On trouve notamment des clés USB en bois, des carnets en papier recyclé, des tapis de souris, ou encore des tote bags (sacs en coton recyclé très légers que l’on peut ranger n’importe où). A noter que si la communication se fait de plus en plus green, elle doit entrée dans une démarche plus globale pour avoir un réel impact sur la clientèle.

Dans quel cadre cette technique est encore efficace de nos jours ?

On le voit donc, la publicité par l’objet est loin d’avoir dit son dernier mot. Du fait d’entrer dans l’intimité du quotidien des clients, prospects, etc., son impact est important. L’objet crée véritablement un lien entre son utilisateur et l’entreprise dont il fait la publicité. Une étude britannique de la BPMA (British Promotional Merchandise Association)  a montré que (information trouvée sur http://lareclame.fr/impact-objets-publicitaires-149891) :

A lire en complément : Mettez une touche de bonheur dans vos réceptions d'entreprise

  1. 94% des personnes se rappellent de la marque présente sur les objets promotionnels.
  2. 87% des participants (87%) ont gardé un objet pub pendant plus d’une année.
  3. Le ROI des objets publicitaires est supérieur à celui de la radio et de la publicité extérieure et équivalent à ceux de la télévision et du print.

L’objet promotionnel atteint notamment son objectif en laissant penser au client (comme lors de l’ouverture d’un magasin, un événement organisé par une entreprise, etc.), qu’il est pris en considération et non pas seulement perçu comme un acheteur potentiel.