page hit counter

Quel statut pour être trader indépendant ?

Beaucoup de jeunes s’intéressent au trading. C’est un moyen de gagner de l’argent en ligne sur le marché financier. C’est un monde qui exige qu’on se pose des questions importantes avant de s’y lancer. L’une de ces questions est relative au statut avec lequel on peut trader de façon indépendante. Ils sont nombreux à ignorer sous quel statut on peut être trader indépendant. Dans cet article, vous allez découvrir quelques statuts pour être trader indépendant.

Être trader indépendant en tant qu’investisseur indépendant

On a la possibilité de trader de façon indépendante sous plus d’un statut. Le premier statut auquel on peut opter, c’est celui de l’investisseur indépendant. En fait, il n’est pas possible de trader tout en ayant une autre activité principale. Le trading est un métier qui exige de temps. Il faut y consacrer assez de temps pour être heureux. Car, il faut bien étudier le marché financier, voir ses failles et analyser ses montées. Beaucoup de gens croient qu’ils sont bien organisés et que leur organisation peut leur permettre de gérer les deux.

Lire également : Comment trouver un logement étudiant facilement ?

Il y en a d’autres qui mettent devant leurs expériences. Il est vrai qu’on peut réduire le temps avec l’organisation et les expériences. Mais peu importe ce que vous comptez faire, vous devez réserver quelques heures chaque jour pour bien réussir. Par ailleurs, si vous tenez à votre activité, vous pouvez trader sous le statut d’investisseur. Ce statut vous permet d’épargner à moyen ou à long terme.

Trader en tant qu’actif à mi-temps

Il est aussi possible d’être trader indépendant quoiqu’on puisse être actif à mi-temps. C’est d’ailleurs une alternative qui offre un confort idéal, surtout quand on est débutant. Vous consacrez la moitié de votre temps à votre boulot. Vous avez donc des revenus fixes quelque part. Et vous consacrez l’autre partie de la journée au trading.

A voir aussi : La traduction assermentée : plus compliquée qu’il n’y parait

Il est vrai que cette option demande beaucoup de sacrifices, mais elle reste avantageuse. Elle vous permet notamment de ne pas devenir obsédé par le trading. Le cas échéant, vous risquez de connaître une déconfiture totale en matière financière. Ainsi, le trading est une source de revenus supplémentaires. Ce qu’il vous apporte est donc inférieur à ce que vous gagnez de l’autre côté. Ainsi, vous serez considéré comme un simple particulier lors de la liquidation des impositions.

En revanche, il peut arriver que vos revenus du fait du trading soient plus grands que votre activité principale. Dans ce cas, on ne vous taxera pas comme un simple particulier. On vous taxera comme un entrepreneur. Cette option peut également être intéressante si vous choisissez bien le type de votre entreprise. On vous soumet au taux du régime fiscal qu’on soumet au type d’entreprise que vous avez choisi.

Trader comme un autoentrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur convient également aux acteurs de trading. Il est vrai que dans certains États, ce n’est pas possible de faire le trading en tant qu’auto-entrepreneur. Mais c’est une option qu’on peut envisager. À cet effet, il y a des traders indépendants qui veulent avoir un statut social. Par exemple, certains veulent bénéficier de la couverture offerte par les services médicaux. Mais d’autres veulent plutôt un statut social leur permettant de cotiser pour leur retraite.

Dans ce dernier cas, ces traders doivent d’abord avoir le statut de salarié. Ainsi, on va les soumettre au régime des cotisations sociales. Par ailleurs, si on veut être un autoentrepreneur dans le trading, on doit créer une entreprise unipersonnelle. Il peut s’agir d’une entreprise à responsabilité limitée ou d’une entreprise par actions simplifiées unipersonnelle.

Trader en qualité d’offshore

Plus d’un ignore l’existence des sociétés offshore. Il faut savoir que c’est une société qui n’est pas trop distincte des choses. Son établissement est permis en France. Mais le trader qui travaille sous le nom ou l’identité d’une société offshore ne doit pas dissimuler ses revenus. Beaucoup d’entre eux le font pour ne pas se voir appliquer les exigences fiscales soumises à ce genre de société.

Ce n’est donc pas, interdit de trader sous le statut d’une société offshore. Mais c’est interdit par la loi de rendre discrets ses revenus. Ce comportement est sévèrement puni par les dispositions légales et réglementaires de certains pays tels que la France. Une fois qu’une dissimulation est constatée, il y aura une procédure de redressement judiciaire qui se lance.