page hit counter
News Ticker

À l’origine des chevalières pour femmes

La chevalière est un bijou emprunt de mystère. Souvent en or, cet anneau a traversé le temps en s’intégrant à toutes les cultures de façon à rester toujours moderne. Il a inspiré les joailliers de tout temps. Ici, nous reviendrons sur l’histoire de la chevalière femme, une bague beaucoup moins connue que son homologue masculine. Allez, un peu d’histoire racontée du point de vue des femmes !

Signification et étymologie du mot chevalière

Très succinctement, la chevalière provient du latin sigillum qui portait la signification de sceau. Un sceau était un objet par lequel on scellait des papyrus, enveloppes ou des documents officiels. C’est à la fois une signature, et un gage de primauté dans la lecture. En effet, on scellait les documents importants avec de la cire. Si le cachet de cire était brisé, cela signifiait que les documents avaient été lus avant le destinataire originel : l’information était alors compromise. On parlait alors d’anneaux sigillaires. De tels anneaux existent depuis l’Egypte ancienne jusqu’au XIXe siècle.

Pourquoi les femmes portaient des chevalières ?

Dans ce contexte, on devine que les chevalières étaient des anneaux surtout réservés aux hommes de haute importance tels que les seigneurs, les ducs ou les membres de la famille royale. Toutefois, pour exactement les mêmes raisons, il n’était pas si rare que cela de voir les femmes posséder leur propre chevalière. Les reines, les femmes du suzerain ou encore les duchesses entretenaient elles-aussi une correspondance, souvent d’ailleurs plus fournie que leurs maris, frères ou pères. Comme il fallait bien distinguer le sceau de l’homme de celui de la femme, les femmes aussi bénéficiaires de chevalières femme, parfois à leurs armoiries personnelles.

À quel doigt se porte une chevalière femme ?

Les femmes portaient leurs chevalières à l’auriculaire de la main gauche, ou de la main droite. Le choix de la main dépendait de la région d’origine ou de la tradition familiale. La grande différence entre les chevalières homme et les chevalières femme : ils n’y a pas d’armoiries militaires sur les les bagues pour femmes. En effet, la guerre était réservée aux hommes.

Quelle forme pour les chevalières ?

Les chevalière des femmes non mariées se trouvaient dans un chaton en forme de losange.Le chaton est le « plateau » de la chevalière. Lors de son mariage, une femme prend les armoiries de son mari, qui seront alors cerclées par un chaton oval. Les femmes ne transmettaient jamais leurs armoiries, même dans le cas où la femme épouse un homme sans armoiries. Les chevalières pour femmes étaient ainsi des création uniques à chaque fois !

Une tradition qui vole en éclat

Aujourd’hui, la chevalière n’est plus associée à une quelconque noblesse. Il s’agit d’un bijou classique, parfois même une chevalière fantaisie, qui inspire les créateurs de bijou par sa forme atypique héritée de l’Histoire. La chevalières femme or n’a plus besoin de raisons symboliques pour être portée comme un bijou hyper-tendance ! On retrouve les chevalières dans de nombreuses collections qui la mixent avec des pierres précieuses et d’autres métaux créatifs !