page hit counter
News Ticker

Crédit à la consommation en hausse: Le signe du redémarrage de l’économie ?

Au début du mois de septembre 2015, la Banque de France et l’Association des Sociétés Financières ont publié conjointement un rapport concernant la production des crédits à la consommation dans l’Hexagone. Le crédit à la consommation est-il reparti à la hausse depuis plusieurs mois ? Oui. Un signe concret du redémarrage de l’économie ? Peut-être.

credit-consommationD’après le rapport publié sur le site de l’Association des Sociétés Financières (disponible ici), on remarque que la production de crédit à la consommation a augmenté de 7% en France au cours des trois derniers mois (en variation annuelle). Il s’agit de la meilleure performance du crédit à la consommation depuis mars 2011, ce qui démontre que le marché se redresse petit à petit même si cette reprise reste fragile. Pourquoi fragile ? Tout simplement parce que, à la fin du mois de juillet, la production cumulée des crédits sur les douze derniers mois a atteint le total de 35,7 milliards d’euros. Il s’agit de 9 milliards de moins (et -20,7%) que lors du point le plus haut en septembre 2008.

Le signe du redémarrage de l’économie ?

Est-ce que la reprise du crédit à la consommation peut être un signe concret de la reprise de l’économie ? Peut-être en partie mais la fragilité de cette reprise ne peut pas permettre de confirmer le redémarrage de l’économie.

Plus concrètement, cette hausse du crédit à la consommation s’explique par plusieurs raisons parmi lesquelles on trouve:

  • Une inflation particulièrement faible
  • Une baisse sensible du prix du pétrole et des carburants
  • Les taux d’intérêt qui restent à des niveaux particulièrement bas
  • Etc.

Quels crédits poussent le crédit à la consommation à la hausse ?

Comme chacun le sait, le crédit à la consommation regroupe différents types de crédit et la hausse s’explique essentiellement par la bonne tenue du crédit auto (+24% en juillet sur un an), du crédit d’équipement du foyer (+1,8% sur un an et +3,5% sur les trois derniers mois) et par les crédits personnels (+1,5% sur un an et +8,9% sur les trois derniers mois).