page hit counter
Dernière nouvelles

La défiscalisation locative

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un ou plusieurs biens immobiliers destinés à la location ? Avez-vous pensé à défiscaliser votre investissement. La loi Pinel qui vient en remplacement de la loi Duflot vous permet d’optimiser votre rente mensuelle à venir, issue de la location de votre appartement ou maison individuelle.

Comment défiscaliser et optimiser votre investissement

L’explosion du nombre de cabinets de courtage en défiscalisation n’est bien évidemment pas le fruit du hasard. Cette croissance du nombre de mandataires indépendants désireux de vous proposer l’optimisation fiscale de vos biens locatifs est bien évidemment due à la manne financière que représente ce marché.

Bien que cette loi soit nationale, toutes les communes de France ne sont pas forcément éligibles à la loi Pinel. Parmi la diversité des communes concernées, nous retrouvons Paris, la première et seconde couronne parisienne, Lyon, Marseille, Nice, Lille, toutes les agglomérations françaises de plus de 50.000 habitants.

Si votre bien est localisé dans une commune éligible, vous pouvez prétendre à une déduction de vos impôts du montant de votre investissement immobilier. Intéressant n’est-ce pas ? Pour cela, vous devrez cependant avoir investi dans un logement neuf ou en état futur d’achèvement VEFA. Il s’agit donc de favoriser l’acquisition de biens neufs auprès des investisseurs, au détriment du marché de l’ancien.

Comment profiter de la loi Pinel et combien allez-vous économiser

La réduction d’impôt consentie aux bénéficiaires qui font le choix d’investir en loi Pinel dépend du nombre d’années d’acquisition du bien. La réduction d’impôt s’étend sur un maximum de 12 ans après la date d’achat.

Un propriétaire économisera l’équivalent de 13% sur ses 6 premières années suivant son investissement, pour passer à 18% sur 9 ans, avant d’atteindre le plafond de 21% de réduction d’impôt à la douzième année. L’intérêt de cette nouvelle mesure entrée en vigueur le 1er septembre 2014 sera donc d’autant plus intéressant que l’acquéreur conservera son bien pendant une longue période.

Quel loyer appliquer à votre location loi Pinel

Bien entendu, le bailleur éligible devra se contraindre à respecter le plafond des loyers Pinel. Ainsi, l’acquéreur d’un bien neuf situé à Paris ou dans la première couronne parisienne ne pourra émettre un loyer supérieur à 16,72 euros par mètre carré (tarif applicable en 2016). Ce plafond pouvant être diminué ou majoré en fonction de la surface considérée comme habitable, selon la formule suivante : 0,7 + (19 / surface en m2 habitable).

En conclusion

Pour conclure et savoir si vous êtes concerné par cette mesure, il convient donc de vérifier que votre acquisition d’un bien neuf est bien située dans l’une des zones éligibles. Vous devrez louer votre bien immobilier Pinel en résidence principale d’un locataire sur une durée minimum de 6 ans.

Vous ne devrez pas cumuler d’autres réductions d’impôts de type Bouvard, Scellier, Malraux, Duflot et même Monuments Historiques.

Enfin, vous devrez veiller à respecter les plafonds de loyer définis en fonction de la zone dans laquelle se situe votre bien, ce plafond pouvant être compris entre 8,69€ et 16,72€ du mètre carré.

A voir aussi :
Olivier Roland : une référence pour pouvoir transformer sa vie

A propos Julien (50 Articles)
Rédacteur depuis de nombreuses années, je partage quotidiennement avec vous mes bons plans trouvés au 4 coins du web.
Afficher
Cacher