page hit counter

L’apprentissage d’une nouvelle langue améliore-t-il notre mémoire ?

Les langues étrangères sont d’une importance primordiale dans un monde interconnecté comme le nôtre. Leur apprentissage permet aussi de pouvoir s’enrichir culturellement, en voyageant dans de nouveaux pays, et ainsi pouvoir se faire comprendre aisément. Mais ce n’est pas tout.  L’apprentissage des langues peut aider le cerveau à améliorer la concentration, ainsi que la mémoire, comme l’explique l’infographie « SOS mémoire : l’apprentissage des langues aide-t-il le cerveau ? » de Babbel, la première application d’apprentissage des langues au monde.

Apprendre une langue pour sa mémoire

Mais alors, de quelle manière l’apprentissage d’une langue permet d’améliorer sa mémoire ? Est-ce fastidieux et fatiguant ? Faut-il être bilingue pour en bénéficier ? En réalité, l’apprentissage en lui-même est bénéfique. C’est un processus aux multiples facettes que nous allons découvrir.

A voir aussi : Achat d’une maison neuve : 3 options à connaître

Puiser des informations dans notre cerveau

Lorsque l’on apprend une nouvelle langue, les informations sont d’abord inscrites dans notre cerveau. Plus nous passons du temps à pratiquer cette langue, plus le nombre d’informations augmente et est engrangé dans notre tête. Aussi, lorsque nous faisons appel à ces connaissances, par exemple lors d’une conversation dans la langue apprise, le fait de puiser dans notre stock d’informations va stimuler fortement notre mémoire. C’est ce qui permet de l’améliorer. L’exercice peut être fait à tout âge, enfant comme beaucoup plus âgé.

Plus d’une langue ?

Être bilingue dans une langue étrangère est en soi un accomplissement, mais peut-on encore augmenter sa mémoire en en apprenant une autre ? La réponse est évidemment oui. En effet, selon une étude menée en 2011, apprendre un langage supplémentaire permet de protéger notre cerveau de pathologies entraînant la perte de souvenirs comme Alzheimer. De plus, une personne ayant appris au moins trois langues différentes aurait cinq fois moins de chance de développer ces troubles qu’une autre personne n’en ayant appris qu’une.

Lire également : Pourquoi vous priver d'une femme de ménage ?

Solliciter les capacités de notre cerveau

L’apprentissage des langues permet d’activer une multitude de zones dans notre cerveau. Cela signifie qu’apprendre une langue est très bénéfique pour notre esprit. Cet organe est aussi consolidé et en meilleure santé grâce à ce processus, à la manière d’un muscle après un effort physique.

Activation des zones cérébrales

Des chercheurs de Californie ont mené une étude démontrant que plusieurs zones cérébrales s’activent lors de l’apprentissage d’une langue. En effet, des volontaires ont écouté plusieurs extraits audios traitant de sujets divers et variés en langues étrangères, tandis que la réaction de leur cerveau était analysée par imagerie. Ainsi, les chercheurs ont pu observer que plusieurs zones étaient activées en même temps selon les mots entendus. Concrètement, ces réactions signifient que notre mémoire est stimulée. Cela améliore aussi notre santé.

Une meilleure santé mentale

À l’image de l’exercice physique, il est possible de renforcer l’esprit par l’apprentissage d’un nouveau langage. En effet, une étude effectuée sur des étudiants anglais apprenant le mandarin a permis de démontrer que nos capacités cérébrales deviennent plus dynamiques et que notre réseau entier de neurones est plus connecté. En plus de cela, les effets observés certifient que la mémoire est considérablement améliorée et permet de vieillir en meilleure santé grâce à ce véritable renforcement cérébral.