page hit counter

Les étapes pour devenir auto entrepreneur

Créer sa propre entreprise, nous sommes nombreux à avoir ce rêve. Que vous soyez un jeune fraîchement diplômé ou alors une personne ayant travaillé plus de dix ans dans une multinationale, vous pouvez toujours vous lancer dans l’entreprenariat. Il suffit que vous vous décidiez à franchir le pas. Néanmoins, cette décision ne doit pas être prise à la hâte. Il faut que vous établissiez un planning bien défini, indiquant toutes les étapes à suivre, pour que tout se passe sans encombre. Il est vrai que la création d’une entreprise est toujours concomitante de risques. Mais une bonne organisation peut être votre meilleur allié pour mettre toutes les chances de votre côté pour réussir. Dans les lignes qui suivent, nous allons vous indiquer toutes les étapes à suivre pour devenir auto-entrepreneur.

Déclarer votre activité

En tête de la liste des étapes à suivre pour concrétiser votre projet de créer une micro entreprise, il y a la déclaration d’activité. Cette étape est indispensable pour légaliser l’existence de votre entreprise. Pour déclarer votre société, il vous faut réunir quelques documents. D’abord, vous avez besoin d’un certificat justifiant votre adresse. Ce document ou attestation doit avoir moins de trois mois.

A lire en complément : Qu’attendre d’une formation d’architecte ?

Vous avez également besoin de quelques documents relatifs à votre situation personnelle. Il s’agit, entre autres, de votre carte d’identité, de votre adresse postale, de la nature de votre activité ainsi que du régime fiscal régissant votre société.

Un formulaire sera rempli en fonction du secteur d’activité : commercial, artisanal et libéral. Quelques renseignements doivent être fournis durant la déclaration d’activité. Vous devez mentionner votre état civil, les activités que vous avez exercées antérieurement.

A découvrir également : Référencement naturel : les erreurs à éviter pour 2017

Vous devez également donner les informations sur la société : nom d’entreprise ainsi que le mode de fonctionnement de cette dernière. Par ailleurs, vous devez aussi indiquer si votre conjoint va intégrer la société ou pas. Et enfin, vous devez indiquer si vous souhaitez bénéficier des charges réduites octroyées par l’ACRE.

La déclaration d’une micro entreprise peut se faire en ligne. Mais vous pouvez également vous rendre directement auprès de l’institution concernée. Il peut s’agir de la Chambre de Commerce et d’Industrie s’il est question d’une activité de vente. La Chambre des Métiers et de l’Artisanat s’il s’agit d’une activité artisanale. Et l’Urssaf pour les activités libérales.

Procéder à l’Immatriculation de votre entreprise

Pour avoir un statut légal, vous devez immatriculer votre entreprise. Pour faire cette démarche, rapprochez-vous de l’institution compétente en fonction du type d’activité que vous allez entreprendre. En ce qui concerne les activités commerciales, cette étape se fait auprès de RM ou Répertoire des Métiers. Dans le cas où il s’agit d’une activité commerciale, l’immatriculation se fait auprès de Registre du commerce et des sociétés ou RCS.

Lorsque votre demande d’immatriculation est validée par les responsables, vous recevez un numéro de siret ainsi qu’un code APE. Vous recevez, par ailleurs, une notification d’affiliation au régime de micro entrepreneur et à la sécurité sociale.

Un détail important à retenir : lorsque votre société est déclarée sous la forme de micro entreprise, vous bénéficiez d’une exonération sur les frais d’immatriculation.

Ouvrir un compte bancaire

Il est important de se déclarer, procéder à l’immatriculation. Mais aussi, il y a la phase d’ouverture de compte bancaire. Une entreprise doit détenir un compte bancaire. C’est une obligation légale, surtout si le CA généré au cours de deux ans est estimé à plus de 10 mille euros. La détention d’un compte bancaire aide à justifier toutes les transactions effectuées (entrée et sortie d’argent) dans l’exercice de l’activité entrepreneuriale. La loi donne à l’entrepreneur une durée de 12 mois pour créer son compte bancaire.

Par ailleurs, sachez que la création d’une micro entreprise permet de bénéficier de nombreux avantages liés à la fiscalité. On note diverses exonérations, à condition bien évidemment de respecter les conditions imposées comme la cotisation foncière. Les microentreprises peuvent également bénéficier de subventions et d’aides financières.

Souscrire une assurance professionnelle

Toujours dans l’objectif de donner un statut légal à votre entreprise, vous devez passer par la souscription à une assurance professionnelle. Cette étape permet de couvrir les risques liés à l’exercice de votre activité. Une assurance protège non seulement les revenus, mais également les biens (mobiliers et immobiliers) de l’entrepreneur.

Pour les entreprises exerçant des métiers autour de la santé, du bien-être, de la construction, de l’automobile, du sport et du transport, une assurance responsabilité civile professionnelle est nécessaire.

Quoi qu’il en soit, rapprochez-vous d’un courtier pour connaître le type d’assurance qui convient à votre activité. Il vous fournira toutes les informations utiles pour choisir l’assurance adaptée à votre activité.

En somme, pour devenir auto entrepreneur, il faut d’abord être décidé à voler de vos propres ailes. Vous devez également prendre conscience des responsabilités et risques qui découlent de votre décision. Ensuite, vous devez passer par les étapes légales. La déclaration de votre activité, l’immatriculation de votre entreprise, l’ouverture du compte bancaire ainsi que la souscription à une assurance sont les démarches à suivre pour avoir un statut légal.