page hit counter

Se sentir bien au quotidien grâce à l’aide d’un psychologue

Les coups de blues peuvent toucher n’importe qui, à n’importe quel moment. Ce n’est pas une fatalité et personne n’est à l’abri. Cependant, il existe des solutions pour se prémunir d’un coup de blues éventuel. Votre spleen se prolonge ? Essayez de suivre ces quelques conseils avant de contacter un psychologue !

S’accepter en tant qu’individu

Il est beaucoup plus fréquent d’avoir un coup de blues ou de sombrer dans une dépression (plus ou moins forte) lorsqu’on doute de qui nous sommes et si on laisse les gens nous dicter notre manière de penser, de faire les choses ou de voir les choses. Il n’est pas toujours facile de s’accepter en tant qu’individu et des psychologues peuvent vous aider à y parvenir s’il s’agit d’un obstacle à vos yeux.

A découvrir également : Comment tirer son lait plus facilement et de manière plus efficace ?

Savourer les petits moments de bonheur de la vie

La meilleure solution pour combattre le spleen, le coup de blues ou la dépression consiste à profiter des bons moments que la vie peut offrir. Dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, il arrive très régulièrement qu’on ne prenne pas le temps de s’arrêter pour profiter des petites choses qui peuvent nous rendre le sourire. Prenez le temps d’apprécier une remarque positive d’un collègue, d’un ami ou d’un membre de votre famille, d’un bon moment passé avec votre chéri(e) ou encore d’un objectif atteint au travail !

Ne pas être obsédé par son bien-être

Tout le monde recherche le bonheur mais il ne faut pas non plus que cette recherche tourne à l’obsession car vous risquerez alors de provoquer un sentiment de malheur bien plus vite que vous ne le pensez. En effet, en recherchant sans cesse le bonheur, vous risquez de ne pas le voir lorsqu’il se présentera à vous car vous chercherez encore plus loin. C’est un cercle vicieux qu’il vaut mieux éviter.

A lire en complément : Les enfants et leur bien être

Prendre soin de soi

Très souvent, les personnes qui souffrent d’un coup de blues, d’anxiété ou de déprime se maltraitent en s’enfermant dans leur cocon et en ne voyant plus leurs amis, leur famille, etc. Malheureusement, plus on se maltraite, plus on va mal et il devient difficile de sortir de ce cercle vicieux.

Plutôt que de se maltraiter, il faudra donc essayer de se faire plaisir en effectuant des tâches agréables, et ce même si l’envie n’est pas présente.

Si, malgré ces différents conseils, vous ne parvenez pas à sortir de votre coup de blues, n’attendez pas et contactez directement un psychologue à Liège qui vous écoutera et vous aidera à sortir de cet état de déprime.

A côté de ces conseils pratiques, de nombreuses études ont été réalisées à propos du bonheur. Découvrez-les dans cet article du HuffingtonPost.