page hit counter
News Ticker

Les pièges à éviter pour obtenir une bonne isolation acoustique

L’isolation acoustique ou isolation phonique a pour objectif d’éviter que le bruit se propage d’une pièce à une autre. Les bruits sont de deux natures :

  • Solidiens : ce sont les bruits les plus difficiles à isoler, des vibrations directement transmises dans les éléments de construction (poutres, murs, IPN etc.) et qui génèrent des bruits graves et difficiles à isoler.
  • Aériens : ondes sonores qui se propagent directement dans l’air.

Une bonne isolation acoustique consiste désolidariser les parois d’une pièce en isolant un plafond, une cloison ou encore un sol. Une isolation acoustique correcte doit respecter le principe masse/ressort/masse c’est-à-dire : intégrer un absorbant acoustique suffisamment épais et une bonne lame d’air entre la paroi existante et le Placoplatre afin d’amortir le son au maximum. En fait il s’agit concrètement de fabriquer une « boite dans la boite ».

Sachez que ce type de travaux entre dans les conditions requises pour bénéficier d’une prime eco energie, vous devrez ainsi en faire la demande avant de commencer les travaux.

Les principes fondamentaux

L’isolation acoustique parfaite est très difficile à obtenir. Il faut avoir conscience du fait que l’isolation acoustique partielle d’une pièce n’aura comme effet que d’atténuer les nuisances sonores venant de l’extérieur. Selon le taux d’isolement initial calculé avant travaux il sera conseillé de traiter le plafond (le plus important) mais également le sol et les murs de la pièce ce qui augmentera considérablement les performances acoustiques de la pièce et donc son taux d’isolement.

Quoiqu’il en soit, les travaux de plâtrerie acoustique ont une mise en œuvre très différente des travaux d’isolation thermique ou de plâtrerie standard. Les systèmes de montages acoustiques doivent être complètement désolidarisés des parois existantes pour éviter les ponts acoustiques. Il est donc très important de trouver une société spécialisée dans les travaux d’isolation acoustique.

Les plafonds acoustiques

Le montage d’un plafond acoustique se fait par un système de double ossature métallique fixée sur ressorts anti vibratiles, le tout associé à un isolant minéral.

Les plafonds acoustiques isolants doivent impérativement avoir un vide d’air assez important avec le plafond existant pour intégrer un isolant sur la double ossature métallique et ménager un vide d’air avec le plafond existant (contacts avec les parois existantes = ponts acoustiques =  baisse des performances acoustiques !).

Le plaquage du plafond se fait  sur l’ossature secondaire en croisant deux épaisseurs de plaques pour une étanchéité acoustique maximale.

Ce plaquage est d’épaisseur variable selon les besoins et caractéristiques des locaux.

Les planchers acoustiques

Les planchers acoustiques sont des planchers flottants installés sur un isolant acoustique semi rigide permettant l’absorption des vibrations dues aux chocs. Le plancher est ensuite conçu généralement à base de plaques de NOVOPAN rainurées collées (vis dans le sol existant = ponts acoustiques = baisse des performances acoustiques !)

En général, les planchers acoustiques sont plutôt utilisés dans des endroits produisant du bruit (salle de concerts, studios d’enregistrements, etc.), que pour se protéger d’une source de bruit externe. Quand leur utilisation est prévue pour une utilisation professionnelle ils sont montés sur des plots acoustiques.

Les contre-cloisons acoustiques

Les contre-cloisons acoustiques permettent l’isolation acoustique des parois existantes et d’éviter les transmissions sonores par les murs entre les étages.

Elles permettent de réaliser des contre-cloisons indépendantes du mur support et donc de désolidariser les murs de la structure existante.

Les contre-cloisons sont fixées sur un résiliant acoustique (au niveau du plafond et du sol).

Voici donc les informations techniques indispensables pour éviter les pièges et obtenir une bonne isolation acoustique. Le plus important étant certainement de respecter le principe masse/ressort/masse et de désolidariser systématiquement les plafonds, sols et contre-cloisons afin de ne pas créer de ponts acoustiques ! N’oubliez pas que l’isolation acoustique est un métier à part et qu’il vaut mieux travailler avec des professionnels de l’isolation acoustique.