page hit counter
Dernière nouvelles

Parquet massif VS parquet contrecollé : quelle différence ? Avantages et inconvénients

Le parquet est un revêtement de sol composé d’un assemblage de lames de bois. Utilisé traditionnellement, le parquet peut être installé pour les travaux de finition dans une nouvelle construction. L’architecte d’intérieur peut opter pour le parquet massif, contrecollé ou stratifié. Le présent article se focalisera sur les spécificités et différences entre le parquet massif et le parquet contrecollé.

Tout ce qu’il faut savoir sur le parquet massif

Encore appelé parquet traditionnel, le parquet massif est un revêtement de sol naturel qui se compose à 100 % de bois d’une épaisseur pouvant varier entre 1 et 2,4 cm. Le parquet massif peut être disponible en plusieurs essences végétales telles que le châtaignier, noyer, sapin, hêtre ou chêne. Son apparence peut avoir plusieurs teintes : vieilli, blanchi, naturel et ciré. La dureté des fibres de poids du parquet massif est déterminée par l’échelle de Brinell en fonction d’une classification de 1 à 10.

La pose de ce parquet se fait de diverses manières. En fonction de son poids, il peut être cloué sur des lambourdes ou sur des solives. Lorsque l’habitation dispose d’un chauffage par le sol, le paquet massif est collé pour éviter la déformation du bois.

Ce type de revêtement de sol naturel et authentique présente aussi bien des avantages que des inconvénients.

Les avantages du parquet massif

Le parquet massif présente l’avantage d’être résistant et élégant, mais aussi donne lieu à des réductions sur la TVA

  • Un revêtement de sol résistant et durable

Le paquet massif est un revêtement de sol résistant qui dispose d’une grande longévité pouvant atteindre les 100 ans. Sa constitution en bois, en fait un très bon isolant qui réduit les dépenses énergétiques. La pose de ce parquet sur le sol crée un sas d’isolation entre le sol et le parquet pour une bonne isolation thermique.

  • Un revêtement de sol élégant

L’usage du parquet massif est un style classique de revêtement de sol qui apporte une élégance particulière à la pièce. Il vous permet de personnaliser votre intérieur avec diverses couleurs sublimes. Vous disposez d’une large gamme de lames et des finitions pour donner à votre intérieur l’apparence qu’il vous plaira.

  • Réduction sur la TVA

Si vous faites recours à un parqueteur pour le changement et la fourniture du parquet, vous pouvez bénéficier d’une réduction de la TVA sur l’achat du matériau et la main d’œuvre. Faire appel à un professionnel ne pose donc pas problème.

Outre ces avantages, le parquet massif a des inconvénients.

Les inconvénients du parquet massif

Les inconvénients du parquet massif ont rapport à son prix, la pose et l’entretien.

  • Un prix variable

Le parquet massif est un revêtement de sol dont le prix peut augmenter en fonction des essences de bois et du mètre carré. Même si c’est un investissement sur le long terme, il peut s’avérer considérable. Par contre si vous optez pour du parquet massif d’entrée de gamme vous aurez à effectuer de nombreuses dépenses pour son renouvellement ou remplacement.

  • La complexité de la pose

La pose du parquet massif requiert du professionnalisme. En effet, il y a plusieurs techniques de pose en fonction de la variante. Si la pose n’est pas réussie, le paquet peut se lever et pousser contre le mur.

  • Un revêtement nécessitant beaucoup d’entretien

En ce qui concerne l’entretien, les produits à utiliser doivent se choisir avec le plus grand soin. Si les taches ne se nettoient pas rapidement, elles ont tendance à s’incruster. Pour maintenir l’éclat du parquet massif, il faut le vernir ou l’huiler fréquemment.

Tout ce qu’il faut savoir sur le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est un revêtement de sol conçu en bois semi-massif pour limiter les évolutions du bois en fonction des fluctuations atmosphériques. Ce parquet se compose de plusieurs couches que l’on colle ensemble. Avec une épaisseur pouvant varier entre 3,4 et 5 mm, les parquets contrecollés ont une bonne résistance.

On distingue généralement deux manières de poser le parquet contrecollé.

  • Le parquet contrecollé flottant se pose avec plus de facilité, car les lames de bois sont collées entre elle et non au support.
  • On peut disposer le parquet contrecollé par collage au support. Sa pose est plus longue et convient mieux à un sol chauffant.

À l’instar du parquet massif, le parquet contrecollé présente également des avantages et des inconvénients.

Les avantages du parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est un parquet aux multiples avantages concernant la stabilité du revêtement, l’économie sur les travaux, et la facilité de pose.

  • Un revêtement stable

Le bois est un matériau qui est susceptible de connaitre des changements en fonction des variations constantes de température. Par conséquent, le parquet de bois se déforme progressivement. Le parquet contrecollé prévient cette déformation avec plusieurs couches de bois : la couche de bois noble, le panneau médian HDF et le contre-parement. C’est donc un plancher résistant conçu pour durer sans souffrir de déformation.

  • Économie sur les travaux de rénovation et les nouvelles constructions

Pour les nouvelles constructions ou les travaux de rénovation, le parquet contrecollé est le plus adapté pour faire des économies. On peut le poser sur le plancher existant pour réduire les dépenses de renouvellement. Sa disponibilité en différentes épaisseurs permet de l’adapter à différentes hauteurs de plancher.

  • Une pose facile à réaliser par soi-même

Vous n’avez pas besoin de faire appel à un professionnel pour réaliser la pose de votre parquet contrecollé. Vous pouvez faire du bricolage en utilisant les planchers contrecollés dotés d’un système de clic pour faciliter la pose. Il suffit de bien lire les instructions d’installation et de les suivre à la lettre pour ne pas prendre de risque inutile.

Les inconvénients du parquet contrecollé

En dépit de toutes ses qualités, le parquet contrecollé est un revêtement de sol non durable à rénover avec précaution.

  • Une durabilité limitée

Le parquet contrecollé est un revêtement de sol qui ne dispose pas d’une grande durabilité. Son usure se fait vite remarquer sur une épaisseur de 3,5 mm en moyenne. Sa durabilité maximale est de 50 ans maximum, ce qui est peu en comparaison du parquet massif dont la durabilité peut atteindre 100 ans. Si l’épaisseur de la couche d’usure est de 2,5 mm, elle ne durera pas plus de 30 ans.

  • Un revêtement de sol à rénover avec précaution

Le parquet contrecollé ne peut pas supporter un grand nombre de ponçages. Ainsi, lui redonner de l’éclat n’est pas une tâche aisée. Aussi pour réparer des dégâts, il vaut mieux avoir des lames de parquet contrecollé en stock pour ne pas faire face à un problème de réassort. C’est une mesure à prendre pour ne pas avoir du mal à trouver des lames adaptées.

Pour bien faire le choix entre les différents types de parquets chez Parquet Chouette, vous devez clairement distinguer le parquet massif du parquet contrecollé.

Différences entre le parquet massif et le parquet contrecollé

Le parquet massif et le parquet contrecollé sont deux variantes distinctes de parquet pour le revêtement de sol. Contrairement au parquet massif qui utilise une unique essence de bois, le parquet contrecollé se compose de trois couches de bois. En termes de durabilité, le parquet massif est donc le plus durable avec sa longévité pouvant atteinte un siècle. Pour la pose, le parquet massif est posé cloué ou collé, tandis que le parquet contrecollé peut être posé de manière flottante ou collée. Le parquet qui se pose le plus facilement est le parquet contrecollé même si sa rénovation est une tâche très délicate.

Afficher
Cacher