page hit counter
News Ticker

Bien vivre dans son entreprise

Depuis la naissance des premières start-ups aux Etats-Unis dans les années 1990, la notion d'entreprise a résolument changé, dans la conception que l'on peut s'en faire en tant qu'entrepreneur comme en étant que salarié. Si la hiérarchie existe bel et bien toujours, avec ses strates et ses rapports de force, ces derniers ont tout de même changé dans les entreprises jeunes, où les patrons et l'ensemble des personnes présentes sont de la même génération et partagent la même vision. C'est peut-être d'ailleurs en cela que tout a changé : les valeurs que portent les collaborateurs d'une start-up sont en général partagées, mises en avant et servent de véritable moteur dans les pratiques professionnelles du quotidien.

Travailler dans une start-up

Intégrer une start-up n'est pas engageant de la même façon que d'être embauché par une entreprise traditionnelle. Il s'agit d'une aventure spécifique, où le projet est bien souvent innovant et donc nécessite que l'on s'implique différemment, plus intensément, et de façon plus personnelle. En fait on postule en croyant au projet qui sous-tend l'existence de l'entreprise elle-même, en étant conscient que l'on est embauché non plus seulement pour faire fonctionner une société avec son savoir-faire mais aussi pour faire naître une idée, une envie d'apporter au monde quelque chose de nouveau, dont il avait besoin alors que personne n'avait encore osé le formuler. L'organisation donc ne peut par la force des choses par être la même.

L'organisation d'une start-up

De la même façon une start-up ne s'organise pas de la même façon qu'une entreprise traditionnelle, du point de vue de la hiérarchie certes, mais aussi concrètement, du point de vue purement physique. Dans certaines d'entre elles, si les bureaux sont des espaces de travail partagés entre tous les collaborateurs, absolument tous, de façon à créer une émulation particulière, dans d'autres il n'existe même pas d'espace dédié à telle ou telle fonction, à tel ou tel niveau hiérarchique, ni même aux ordinateurs. Seules des places sont disponibles avec un socle pouvant accueillir un ordinateur portable, mais où l'on vient s'installer seulement si l'on a envie, ou besoin, de se retrouver avec d'autres salariés. Sinon on reste chez soi, où l'on fournira un travail plus détendu mais pas moins efficace, dans un but simple : faire en sorte que la start-up réussisse.