page hit counter
Dernière nouvelles

Comprendre le Sidaction

Le Sidaction est une association créée en 1994 pour lutter contre le SIDA. Elle intervient en France mais également à l’international. Son siège se situe à Paris et sa présidente est Françoise Barré-Sinoussi, chercheuse française en virologie.  C’est d’ailleurs l’une des personnes à avoir participé à la découverte du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) à l’origine du SIDA, ce qui lui aura valu le prix Nobel de médecine en 2008. C’est en novembre 2017 qu’elle devient la nouvelle présidente de l’association Sidaction.

Afin de collecter des fonds, l’association Sidaction organise annuellement un évènement portant le nom de l’association. Il s’agit d’une opération médiatique de trois jours diffusés sur plusieurs chaines de télévisions et de radios françaises.

SIDA : où en est-on ?

Malgré les progrès de la science, le SIDA continue de sévir et d’être à l’origine de nombreux décès dans le monde. Plus de 35 ans après le début de l’épidémie, la lutte contre cette maladie est donc l’une des préoccupations majeures en matière médicale.Ainsi, en 2015 c’était 37 millions de personnes qui vivaient avec le VIH (avant que le SIDA ne se déclare) sur Terre. Toutefois, un peu plus d’un million de personnes en meurt chaque année. Par ailleurs, les nouvelles contaminations continuent d’être nombreuses : par exemple en 2015, 2 millions de personnes étaient nouvellement atteintes par la maladie.

Au niveau de l’accès aux traitements, en 2016, la couverture mondiale pour bénéficier d’un traitement était de 48%. En d’autres termes, certaines zones (particulièrement en Afrique de l’Ouest) ne bénéficient d’aucun traitement antirétroviral. Ceci signifie également que plus de la moitié des individus séropositifs ne peuvent accéder à un traitement indispensable à leur survie.En France, les idées reçues ont la vie dure, particulièrement auprès des jeunes : un sondage récent indique qu’un jeune sur cinq pense que le virus se transmet par la transpiration ou la salive. Et ce sont chaque année 6000 nouvelles contaminations du  VIH qui sont recensées. Aujourd’hui, 150 000 personnes vivraient en France avec le VIH dont 25 000 séropositifs qui s’ignorent.

Les participants

De nombreuses personnalités médiatiques issues de plusieurs milieux artistiques participent activement à l’évènement du Sidaction. Citons par exemples des artistes du monde musical comme Pascal Obispo, Cali, Tal, Shy’m,  Amir, Brigitte…ou du cinéma comme le réalisateur Jacques Audiard, l’animateur TV Jean-Pierre Foucault…mais les célébrités du monde artistique ne sont pas les seules à intervenir. Citons également à titre d’exemple l’ex-navigatrice Maud Fontenoy, invitée avec Pascal Obispo et différentes autres célébrités, à participer au Sidaction lors de l’émission « Toujours ensemble, notre raison d’être ».Maud Fontenoy rappelle à cette occasion que le Sidaction est la seule organisation qui redistribue tous ses fonds collectés, 50% pour la recherche, 50% pour la prévention et pour les malades en France comme à l’international.

Un autre exemple est celui de l’humoriste Tristan Lopin, qui, à travers une vidéo disponible sur Youtube, présente justement le Sidaction en partant d’affirmations pour effacer les idées reçues sur la maladie. Il expose par ailleurs les trois raisons de participer à l’opération Sidaction. Par ailleurs, des bénévoles s’impliquent également à travers des actions (promotion des trois jours Sidaction, actions de prévention, tâches administratives…). Un site web, benevoles.sidaction.org permet de s’inscrire et de faire partie bénévolement de l’association Sidaction.

Enfin, tout un chacun peut faire un don au Sidaction de différentes manières, par Internet sur le site officiel de l’association ou par SMS. Ainsi un texto envoyé au numéro du Sidaction (92 110) permet d’octroyer un don de 5 euros. Ce sont ainsi 69 555€ qui ont été collectés par SMS, indique le site officiel de l’association. En effet, avec le hashtag #1SMSpeuttoutchanger, l’association a pour objectif de sensibiliser le grand public à l’importance des dons pour la recherche contre cette maladie sexuellement transmissible et responsable de nombreux décès partout dans le monde.

L’édition 2018 du Sidaction achevée le 25 mars s’est terminée sur une promesse de dons de 4,4 millions d’euros soit un peu plus que l’année passée (4,07 millions).

Résultat de recherche d'images pour "recherche medicale"

Les dons, pour quoi faire ?

L’an dernier, les dons récoltés ont permis de soutenir 34 projets en recherche fondamentale, clinique et sociale et aider une cinquantaine de jeunes chercheurs, mais pas seulement ! 35 programmes ont également été menés par 31 associations dans 18 pays différents. Par ailleurs, 125 projets de prévention et d’aide aux malades ont été menés.

Au niveau de l’emploi des ressources, la plupart (74,3%) des dons récoltés est attribuée aux missions sociales, 19,6% financent les frais de collecte et 6,1% couvrent les frais de fonctionnement.Comme pour toute action humanitaire, il est possible de faire un don ponctuel ou régulier, du montant de votre choix. A titre indicatif, un don de 80 euros rend possible le financement de la journée de travail d’un jeune chercheur médical. Enfin, la déduction fiscale est de 66% ce qui peut inciter de nombreux individus à participer financièrement à l’aide au Sidaction.

Afficher
Cacher