page hit counter
News Ticker

Le choix de la forme juridique : Comment faire le meilleur choix ?

forme-juridique

Lorsque vous créez une entreprise, vous êtes confrontés à bon nombre de choix qui seront déterminants. Le choix de la forme juridique en fait partie. Vous vous demandez si vous devez créer une EURL, une SARL ou encore une EIRL ? Pour vous aider à faire le bon choix, suivez nos conseils !

Combien d’associés y a-t-il dans votre entreprise ?

Pour choisir le statut adapté pour votre entreprise, vous devez vous poser un ensemble de questions et la première est le nombre d’associés. Ainsi, si vous vous lancez seul, vous êtes donc l’unique dirigeant. Dans ce cas, vous pouvez créer une EURL, une entreprise individuelle ou encore une Société par Actions Simplifiées Unipersonnelles.

Par ailleurs, il faut savoir que dans le cas d’une EURL comme d’une SASU, vous pourrez avoir des associés par la suite sans que cela transforme votre société. Cela est important puisque votre entreprise est amenée à évoluer au fil du temps. Si l’EURL vous intéresse, vous trouverez ici un accompagnement personnalisé pour lancer votre entreprise.

En revanche, si vous créez votre entreprise avec des associés avec qui vous allez partager les capitaux et les responsabilités, il faut davantage vous tourner vers une SARL, une SA, une SAS ou encore une SCI.

Créer une EURL pour protéger son patrimoine ?

créer EURL

Certaines formes juridiques vous permettent de distinguer vos biens personnels et votre entreprise. De cette façon, votre patrimoine personnel est préservé au cas où vous contracteriez des dettes avec l’entreprise.

Pour cela, vous pouvez créer une structure en votre nom propre comme c’est le cas avec une EIRL ou la micro-entreprise en ayant pris soin de choisir l’option EIRL qui permet de déterminer le patrimoine affecté à l’entreprise et celui qui ne l’est pas.

La seconde solution est d’opter pour une forme sociétale grâce à laquelle votre responsabilité sera limitée à la hauteur de vos apports. Les statuts SARL, SAS, SA, SASU sont adaptés pour cela. Vous pouvez aussi créer une EURL. Cliquez ici pour retrouver tous les autres avantages de cette forme juridique.

Quels sont vos besoins financiers ?

Pour lancer votre entreprise, vous avez besoin de fonds que ce soit pour avoir de fonds de roulement ou pour acheter du matériel par exemple. Ces besoins d’argent sont différents selon l’activité de votre entreprise. Et, il faut savoir que certaines formes juridiques vous empêchent de pouvoir obtenir un financement. Alors, si votre projet impose des investissements ou des financements importants, c’est une société de capitaux comme une SAS ou un SA que vous devez créer.

Quel sera le régime social du dirigeant ?

Un régime social pour le dirigeant est attribué pour chaque statut d’entreprise. Dans le cas d’une SA, d’une SAS ou encore d’une SASU, vous aurez le statut « assimilé à un salarié »qui vous permet de bénéficier de la même protection sociale que les salariés et de cotiser aux mêmes caisses.

En revanche, si vous envisagez de créer une EURL, une SARL, une EI ou une EIRL, vous aurez le statut de « travailleur non salarié ». Vous cotiserez alors aux caisses spécifiques à ces statuts cime le RSI si vous êtes artisan ou commerçant, au MSA si vous êtes agriculteur et à l’URSSAF si vous exercez une profession libérale.

Le statut d’assimilé salarié permet de bénéficier d’une meilleure protection sociale et d’être mieux remboursé. De plus, cotiser aux caisses spécifiques représente un coût important pour l’entreprise.

Quel sera le régime fiscal de l’entreprise ?

Chaque statut est rattaché à un régime fiscal qui lui est propre. Si vous souhaitez créer une EURL, un EI, une EIRL, vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu. Dans les autres cas, vous devrez vous acquitter de l’impôt sur les sociétés.

Pour avoir un récapitulatif des spécificités de chaque statut, n’hésitez pas à consulter cette page.