page hit counter
Dernière nouvelles

Comment rédiger son mémoire technique

Le mémoire technique est un document montrant les détails techniques et organisationnels d’une prestation. Il est exigé pour répondre à un appel d’offre sur le marché public. Le mémoire technique est essentiel et compte pour 60% de la note finale attribuée au dossier de candidature d’une entreprise. De ce fait, sa rédaction requiert une rigueur et une application particulièrement élevées. C’est pourquoi, pour optimiser vos chances d’obtention d’un marché public, nous avons décidé dans cet article, de vous montrer les éléments sur lesquels s’appuyer pour faire la rédaction de votre mémoire technique.

La présentation de l’entreprise

Elle constitue la partie initiale du mémoire technique. Des astuces pour rédiger son mémoire technique on apprend que cette partie doit révéler l’identifiant et la raison sociale de l’entreprise. A ces coordonnées, il faut joindre les résultats des trois dernières années, l’historique de l’entreprise et son domaine de compétence. Puis l’entreprise doit être clairement localisée et son personnel présenté sous la forme d’un organigramme. Après avoir fourni toutes ces données, il faut définir le contexte et les objectifs du projet. Cette étape consiste à montrer à l’organisme chargé d’étudier le dossier, à quel point l’entreprise maîtrise le projet.

La description de la prestation

Ici, il est question pour l’entreprise de montrer comment elle compte gérer le projet si jamais il lui est confié. Il s’agit donc de clairement définir sa méthodologie, son mode d’organisation et sa logistique. Puis, il faudra présenter les moyens humains et matériels que l’entreprise compte mettre en œuvre pour mener à bien le projet. Le personnel doit être en nombre suffisant et qualifié pour la mission. Le matériel aussi devra être disponible et adapté à l’environnement dans lequel il sera déployé. Enfin, l’entreprise devra fournir le planning de l’évolution des travaux, la date prévue pour la livraison et surtout le budget nécessaire pour la réalisation du projet.

Les garanties

Elles visent à rassurer le maître d’ouvrage. Pour cela, l’entreprise qui soumissionne au projet doit fournir certaines références. C’est tout d’abord son expérience dans le domaine. Elle est relative au nombre d’années et de réalisations. Puis il faudra fournir des certifications, c’est-à-dire des documents officiels qui prouvent que l’entreprise est habilitée à réaliser le projet qu’elle sollicite. Ensuite, il faut justifier des finances suffisantes. Ces dernières sont la garantie que l’entreprise est à même de poursuivre des travaux sans interruption en cas de difficultés financières. Enfin, il faudra fournir les dossiers de presses, les témoignages des anciens clients et les partenaires qui accompagnent l’entreprise dans ces différentes activités.

Afficher
Cacher