page hit counter
Dernière nouvelles

La chute de cheveux: Loin d’être une fatalité !

cheveux-seche-cheveux

Aussi bien les hommes que les femmes peuvent, à un moment donné de leur existence, être confronté à la chute de leurs cheveux pour des raisons aussi variées qu’une calvitie naturelle, la prise de certains médicaments, un problème aux racines des cheveux, des soins de chimiothérapie ou de radiothérapie ou encore des carences nutritionnelles. Heureusement, il est aujourd’hui possible de camoufler cette chute de cheveux sans problème.

La chute des cheveux: Un choc psychologique

Si certains parviennent à vivre et à accepter la chute de leurs cheveux sans la moindre difficulté, celle-ci peut causer d’importants problèmes psychologiques chez d’autres. Il n’est effectivement pas rare de rencontrer des gens qui se sentent mal dans leur peau à cause de leur calvitie naissante ou à cause d’une densité de cheveux qui devient de plus en plus faible. Pour surmonter ce mal-être, il existe des solutions mais toutes ne se valent pas.

Les solutions les plus courantes

Il existe plusieurs solutions qui permettent aux hommes et aux femmes de masquer leur chute de cheveux mais toutes ne se valent pas. En effet, si on entend souvent parler des implants capillaires à l’heure actuelle, il ne faut pas perdre de vue que cela désigne une forme de chirurgie avec les risques et les coûts que cela comporte.

A côté des implants capillaires, certaines personnes n’hésitent pas à opter pour la prise de médicaments spécifiques, or ceux-ci peuvent engendrer des effets secondaires particulièrement lourds et ils n’ont jamais véritablement guéri une calvitie.

Les compléments capillaires, les volumateurs et les perruques médicales désignent une troisième solution très efficace puisqu’ils sont indécelables à l’oeil nu et au toucher et qu’ils sont bien moins coûteux que les deux solutions précitées. Autres avantages: les compléments capillaires ne provoquent aucun effet secondaire et sont très confortables car réalisés sur mesure en fonction de la personne qui les portera. On étudiera par exemple la forme du crâne, la densité capillaire, la couleur des cheveux, le pourcentage de cheveux blancs ou encore le contour frontal afin que le complément capillaire soit indécelable à l’oeil nu.

Afficher
Cacher