page hit counter
Dernière nouvelles

Créer une entreprise aux Etats-Unis n’est pas si compliqué

Les États-Unis reste un pays avantageux pour y développer son entreprise, c’est la raison pour laquelle, le chef d’entreprise le sollicite de plus en plus. Effectivement, ce pays offre des démarches moins complexes pour la création d’une société. Mais avant d’entreprendre ce projet, le dirigeant d’entreprise doit prendre en considération certains éléments avant de poser le pied sur le territoire américain. 

Des critères à ne pas négliger

Avant tout, il faut savoir qu’implanter son entreprise aux États-Unis reste très avantageux. Toutefois, il y a certains critères à connaître avant d’élaborer ce projet entrepreneurial sur le sol de l’oncle Sam. Effectivement, il est impératif de faire le point sur la stratégie à adopter ou sur la méthode d’implantation. Pour cela, il faut établir un business plan, en étudiant le marché. Cela est indispensable pour profiter de la bonne stratégie en vue de réussir à développer une activité rapidement 

N’étant pas américain, il est indispensable d’obtenir des renseignements sur les conditions d’obtention d’un visa de travail. Pour ce faire, des professionnels seront aux côtés du dirigeant. Celui-ci sera accompagné dans ses démarches, et son activité pourra être mise en place dans les plus brefs délais. Mais avant cela, il faut savoir quelle entreprise créer. Pour tirer davantage de profits, la LLC reste une solution à envisager. 

La Limited Liability Company 

En effet, en choisissant de créer une LLC, le chef d’entreprise pourra distribuer ses dépenses et ses revenus à ses associés. Il jouira alors d’une non-imposition de revenus pour la société ainsi que ses membres. Son statut fiscal sera attribué en fonction des besoins et des activités. Le fait de pouvoir distribuer les profits en toute souplesse, reste tout de même un atout vraiment intéressant. 

Il sera impossible pour un créancier de saisir les biens de la société. Plusieurs personnes pourront être nommées à la tête de l’entreprise, et aucune limite n’est imposée. De ce fait, l’entreprise pourra aussi être une entreprise familiale. Grâce à l’operating agreement, certaines formalités comme les procès verbaux, les assemblées etc… seront limitées. 

Afficher
Cacher