page hit counter
News Ticker

Les Implications Financières Du Mariage Au Canada

Les couples ont souvent peur de discuter d’argent et c’est problématique, car il s’agit d’un sujet très important, cité comme la raison la plus courante d’un divorce au Canada. Si vous comptez vous marier, il est donc primordial de vous renseigner, avec votre moitié, sur les implications financières d’un mariage canadien !

Adopter un budget commun et un compte conjoint

Bien que rien ne vous y oblige aux yeux de la loi, un budget commun est nécessaire pour une vie de couple organisée et pratique au niveau financier. De nombreux partenaires s’y mettent d’ailleurs dès leur première cohabitation, afin d’apprendre à gérer leurs finances ensemble. Pensez aux applications de gestion de budget, qui pourront vous aider à négocier parallèlement les dépenses communes et les sorties d’argent personnelles !

Une autre question qui s’impose souvent est celle du compte conjoint :

Comment l’alimenter ?

Pour quels postes de dépenses l’utiliser ?

Qui devrait l’ouvrir ?

La personne la plus à même de vous aider à ce sujet sera certainement votre banquier, qui pourra vous indiquer la meilleure solution adaptée aux ressources et aux dépenses de vous et de votre partenaire.

Contrats de mariage et testaments : passez voir votre notaire !

Il ne s’agit pas du document le plus romantique au monde, mais il pourrait vous protéger de gros désagréments financiers en cas d’imprévu : le contrat de mariage.

Aussi appelé contrat prénuptial, cet accord vous permet d’établir les conditions financières à mettre en place dans l’éventualité d’un divorce. Il est particulièrement utile si vous souhaitez protéger votre patrimoine familial ou si l’un des deux conjoints gagne significativement plus que l’autre et désire assurer ses arrières si rupture il y avait.

Si tous les couples ne ressentent pas le besoin d’en signer un, il a pourtant l’avantage d’inscrire précisément des décisions qui sont difficiles à prendre après une séparation. Sans contrat prénuptial, l’aspect financier d’un divorce est réputé très difficile : vous pouvez l’envisager comme un moyen de vous protéger, vous et votre conjoint, et de vous assurer un partage des avoirs le plus pacifique possible.

Un autre document auquel nous n’avez certainement pas envie de penser juste après un mariage romantique, c’est le testament.

Pourtant, définir exactement ce que vous souhaitez léguer à votre partenaire à votre mort vous permet de le protéger et de vous assurer qu’il obtiendra ce que vous aviez prévu dans vos dernières volontés. Un testament permet aussi d’organiser la transmission de vos biens si vous souhaitez avoir des enfants.

Ces deux contrats ne sont pas obligatoires aux yeux de la loi, mais très recommandés pour pouvoir faire face aux imprévus d’un mariage.

Partager ses dettes et ses impôts : un avantage ou un inconvénient ?

Au Canada, le mariage n’est pas obligatoirement soumis au régime de la communauté des biens : ce choix revient aux membres du couple, selon les ressources de chacun et la façon dont ils souhaitent gérer leurs finances. Dans le cas où les biens sont mis en commun, il y a d’abord des conséquences sur les impôts.

En effet, en jumelant vos revenus, votre couple atteindra certainement un palier d’imposition supérieur et aura ainsi à payer plus d’impôts. Toutefois, votre situation peut être plus intéressante qu’avant, grâce à des avantages fiscaux, surtout si vous avez des enfants. Pensez à faire vos calculs pour estimer si le partage des revenus est intéressant pour vous ou non !

Le partage des dettes est un autre aspect à étudier. En ce qui concerne les dettes contractées avant votre union, la décision de les partager ou non vous revient : vous pouvez aider votre conjoint à rembourser son emprunt, mais rien ne vous y oblige. En revanche, les dettes communes engagent les deux partenaires, et ce jusqu’à la fin du remboursement. Réfléchissez donc à deux fois avant de contracter un prêt à deux !

Conclusion

Si les implications financières et légales de votre mariage vous semblent complexes, n’hésitez pas à faire appel à un avocat ou à un notaire, ils sauront vous guider. Les questions d’argent dans un couple sont très importantes alors prenez le temps d’y penser ensemble : mieux vaut se mettre d’accord tôt que trop tard !

Lire également :
Le look très romantique d’Alessandra Ambrosio en robe blanche Valentino