page hit counter

Voiture de remplacement: tout ce qu’il faut savoir

Votre voiture est hors service ? Votre garagiste ou votre carrossier vous propose un véhicule de remplacement ? Vous vous posez de nombreuses questions quant à la législation en vigueur ? Tentons de répondre à vos interrogations. 

Quelle assurance pour mon véhicule de remplacement ?

Il faut savoir que la garantie « responsabilité civile », généralement abréviée « RC », de votre propre contrat d’assurance auto s’étend automatiquement aux véhicules de remplacement dont vous pouvez occasionnellement faire usage. Notons toutefois plusieurs conditions:

Lire également : Où trouver le numéro du service client d’une entreprise ?

  • L’utilisation temporaire de ce dernier ne doit pas excéder 30 jours ;
  • Le véhicule doit appartenir à un tiers ;
  • La voiture de remplacement doit être destinée à la même utilisation que votre voiture habituelle. En d’autres mots, il ne peut pas vous être prêté une camionnette si vous roulez en temps normal en citadine.

Ça, c’est le cadre légal. Toutefois, il se peut que votre assureur choisisse d’étendre ses propres garanties.

Points d’attention

Avant de prendre place derrière le volant d’une voiture de remplacement, il convient de vérifier un certain nombre de points. Parmi ceux-ci:

A lire également : Quels sont les outils pour optimiser la collecte des déchets ?

  • Certificat d’immatriculation: demandez à voir le certificat d’immatriculation du véhicule. Assurez-vous ensuite que ce dernier corresponde bel et bien au véhicule qui vous est prêté (les différentes caractéristiques + le numéro de plaque).
  • Certificat du contrôle technique: vérifiez également la validité du contrôle technique de ce même véhicule.
  • Carte verte: même si votre assurance intervient dans le cadre d’un remplacement, la voiture qui vous est prêtée doit en plus disposer de sa propre assurance. Jetez donc un œil à la carte verte.

Si vous vous faites contrôler au volant d’un véhicule non immatriculé, non assuré ou ne disposant pas d’un certificat de contrôle technique valable, vous risquez d’écoper d’une belle amende, même si vous n’êtes pas propriétaire dudit véhicule. Les conséquences pourraient être plus graves encore si un accident se produit…

En cas d’accident…

Les véhicules de remplacement, vous le savez, sont au minimum couverts par la garantie responsabilité civile. Il n’est donc pas dit que ce dernier soit assuré en omnium. Si vous êtes responsable d’un accident, les dommages seront donc à votre charge. Si toutefois il l’est, la franchise vous incombera de toute façon.

Si vous éprouvez le moindre doute, n’hésitez pas à vous tourner vers votre compagnie d’assurances.